Publicité
Publicité: Welcome 94
Education | Créteil | 13/02
Réagir Par

Syndicats et élus font reporter le vote de la carte scolaire en Val-de-Marne

Syndicats et élus font reporter le vote de la carte scolaire en Val-de-Marne © Fb

Le conseil départemental de l’éducation nationale (CDEN) convoqué ce lundi pour acter la carte scolaire 2018 a été ajourné faute de quorum. Syndicats enseignants, FCPE et élus du conseil départemental ont refusé de siéger.

« Nous souhaitons que l’inspectrice d’académie retire son projet de carte scolaire pour que la négociation reprenne de zéro. Elle a réussi à se mettre toutes les organisations syndicales à dos. Nous refusons de siéger aujourd’hui pour permettre à l’inspectrice de faire évoluer sa position », insiste Luc Bénizeau, pour Snudi-FO, rejoint par des représentants de SNUipp-FSU, CGT Educ’action et des parents de la FCPE. Ce nouvel épisode intervient après une journée de mobilisation exceptionnelle vendredi dernier où plus d’un tiers des écoles du département sont restées fermées.

Lundi dernier, le conseil départemental avait aussi adopté un vœu de soutien à la mobilisation des enseignants et parents d’élèves, demandant à l’Éducation Nationale une dotation supplémentaire exceptionnelle de postes à la rentrée prochaine. « La mobilisation de toutes ces écoles démontre que la carte scolaire en l’état ne correspond pas à ce qui est souhaitable. Il faut davantage d’enseignants, des moyens supplémentaires pour que les 140 000 élèves de maternelle et du primaire en Val-de-Marne ne subissent pas les conséquences d’une politique d’austérité », a insisté Evelyne Rabardel,  vice-présidente du conseil départemental en charge de l’Education. « Une mobilisation des élus aussi massive au CDEN, c’est du jamais vu », notait aussi Daniel Guérin, vice-président du conseil départemental en charge des Sports.

Alors que le CTSD (instance de concertation avec les personnels) avait déjà été boycotté à deux reprises, Guylène Mouquet-Burtin, directrice académique des services départementaux de l’Éducation nationale du Val-de-Marne, a pour sa part défendu à nouveau le projet en l’état, vendredi dernier qualifiant la nouvelle carte scolaire de « favorable malgré une probable stagnation de l’évolution démographique pour la prochaine rentrée scolaire ». « Nous avons des taux d’encadrement très favorable pour notre département avec en Rep et Rep+ un enseignant pour 25 élèves en maternelle et pour 23,5 en élémentaire. En zone banale, un enseignant pour 30 élèves en maternelle et 27 en élémentaire. Le nombre des fermetures de classes a été largement exagéré, il y en a 96 de définitives mais 70 seront déterminées en fonction des effectifs définitifs connus en septembre 2018. Nous sommes revenus sur huit situations grâce au dialogue. En dix jours, nous avons reçu en audience les représentants de 51 écoles voulant nous faire part de leurs situations particulières », a défendu la Dasen.

Les premières modifications du projet de carte scolaire

Lors du comité technique du 9 février, l’inspectrice d’académie à annoncé aux organisations syndicales des mesures modificatives du projet de carte scolaire actant 12 annulations de fermetures de classes, 1 fermeture supplémentaire, 10 transformations de fermetures définitive en fermeture sous condition et 2 ouvertures sous condition.

Les 12 fermetures annulées :
Une classe à l’école maternelle Les Châtaigners à Boissy
Une classe à l’école maternelle Jacques Decour à Champigny
Une classe à l’école élémentaire Victor Hugo à Choisy
Une classe à l’école élémentaire Brossolette au Kremlin-Bicêtre
Une classe à l’école élémentaire Les Charmilles à Mandres-les-Roses
Une classe à l’école élémentaire Paul Bert à Nogent (il reste encore une fermeture de classe)
Une classe à l’école élémentaire Paul Vaillant Couturier à Villejuif
Une classe à l’école maternelle Pasteur Villejuif (il reste encore une fermeture de classe)
Une classe à l’école maternelle Paul Vaillant Couturier à Villejuif
Une classe à l’école maternelle Paul Painlevé à Villeneuve-le-Roi
Une classe à l’école maternelle Fratellini à Villeneuve-le-Roi
Une classe à l’école élémentaire Jean Jaurès à Vitry
Les classes en fermeture ferme qui deviennent fermetures conditionnelles :
Une classe à l’école maternelle Jules Grévy à Alfortville
Une classe à l’école maternelle Port aux Lions à Charenton
Une classe à l’école maternelle Romain Rolland à Champigny
Une classe à l’école maternelle Pierre Demont à Fontenay (maintien de 2 ouvertures fermes sur les groupes CP)
Une classe à l’école maternelle Buisson au Kremlin-Bicêtre
Une classe à l’école maternelle Vallée aux Renards à L’Haÿ-les-Roses
Une classe à l’école maternelle Olympe de Gouges au Plessis-Trévise
Une classe à l’école maternelle Joliot Curie à Villejuif
 » Le passage d’une fermeture de l’école ferme à conditionnelle ne change rien. Dans les deux cas, le poste de l’enseignant est supprimé et ce n’est qu’en fonction de l’étude des effectifs en théorie jusqu’en septembre que le nombre d’ouvertures et de fermetures définitif sont fixés », explique Cécile Quinson de Snuipp-FSU.
Les classes en fermeture conditionnelles qui deviennent fermes :
Une classe à l’école élémentaire Aristide Briand B à Charenton-le-Pont
Une classe à l’école élémentaire Les Muriers à Saint-Maur
Une classe à l’école maternelle Joliot Curie à Villejuif

Ajouts de fermetures ou d’ouvertures :

Ajout d’une fermeture conditionnelle pour une classe de l’école élémentaire Jean Monnet à Fresnes
Ajout d’une ouverture conditionnelle pour une classe de l’école maternelle Barbusse à Gentilly
Ajout d’une ouverture conditionnelle pour une classe de l’école maternelle Anatole France à Vitry
Une classe en ouverture conditionnelle devient ouverture ferme à l’école maternelle Les 4 vents à Charenton

Un nouveau CDEN sera reconvoqué vendredi 16 février à 14 heures, qui pourra cette fois se tenir sans quorum.

A lire aussi :

Ouvertures et fermetures de classes pressenties à la rentrée 2018 en Val-de-Marne

Carte scolaire 2018 en Val-de-Marne: la directrice académique s’explique

Colère des enseignants du Val-de-Marne contre les suppressions de classes

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *