Publicité
Publicité: Forfait améthyste Val-de-Marne
Transports | Valenton | 06/01
Réagir Par

Téléval-Câble A Créteil-Limeil: les élus mettent la pression

Téléval-Câble A Créteil-Limeil: les élus mettent la pression © Pixim

L’enquête publique sur le futur téléphérique Créteil-Limeil-Brévannes (Téléval – Câble A) se tiendra-t-elle bien avant la fin 2018, c’est ce qu’espèrent les élus locaux, inquiets de possibles retards sur la réalisation de ce nouveau mode de transport collectif urbain, alors que des études complémentaires ont alourdi à plusieurs reprises le processus.

Dans un courrier commun, les maires de trois des quatre villes concernées (Françoise Lecoufle à Limeil-Brévannes, Françoise Baud à Valenton et Sylvie Altman  à Villeneuve-Saint-Georges) et le président du Conseil départemental du Val-de-Marne, Christian Favier, demandent à Valérie Pécresse, présidente de Ile-de-France mobilités, l’autorité en charge des transports en commun dans la région, de programmer au plus vite un Comité de suivi  afin de faire le point d’étape sur le projet et « sur les sujets localisés qui méritent une meilleure coordination et un dialogue renforcé avec les collectivités et les habitants », précisent les élus. Concrètement, les élus espèrent ainsi pour valider  le Schéma de principe pour l’inscrire à l’ordre du jour du prochain Conseil d’Administration d’IDF Mobilités et de pouvoir lancer l’enquête publique et de garder le cap d’une mise en service en 2021.

« L’adoption du Schéma de Principe et l’engagement de l’Avant-Projet dans les plus brefs délais permettront également d’apporter des réponses plus précises aux questions en suspens, notamment concernant l’implantation des stations. Par ailleurs, il nous semble capital d’engager parallèlement les consultations nécessaires en mobilisant les financeurs du projet. La convention de financement actuelle, qui engage le Département du Val-de-Marne et la Région Ile -de-France, se tarit. Il devenu nécessaire de préparer dès à présent une nouvelle convention de financement au premier trimestre 2018 afin d’éviter toute mise en sommeil des études », pressent les élus.

Le futur téléphérique, attendu pour 2021, doit relier Créteil et Limeil en 17 minutes.  dans  5 stations.  Le tracé s’étendra sur 4,5 km et prévoit 5 stations Créteil Pointe du lac, Temps durables, Emile Zola, Emile Combes et Bois Matar à Villeneuve-Saint-Georges. Environ 30 pylônes seront installés, espacés de 150 mètres environ et feront 25 à 40 mètres de hauteur.Les cabines pourront accueillir 10 personnes grâce à deux rangées de 5 sièges face à face. Elles seront accessibles aux fauteuils roulants, poussettes et vélos en relevant les banquettes. Piloté par IDF Mobilités, le projet estimé à 120 millions d’euros sera cofinancé par le Conseil régional,  le Conseil départemental et l’Etat.

Voir tous les articles sur le projet Câble A – Téléval

 

4 commentaires pour Téléval-Câble A Créteil-Limeil: les élus mettent la pression
  • Mes concitoyens n’aiment pas la nouveauté et de plus sont intoxiqués (sens propre et sens figuré) depuis les années 1950 par les voitures. Les Suisses n’ont pas cette « chance » et doivent donc être complètement cinglés pour avoir construit plus de 300 transports par câbles intégrés dans les transports, avec pour résultat une utilisation des transports publics 20 fois supérieure à celle des Français et 3 fois moins de morts que la France(correction faite du rapport des populations) sur leurs routes.
    La voiture électrique est une escroquerie que tout prof de physique pourra vous expliquer à partir de la notion énergétique des besoins d’une masse mise en mouvement.
    Ce n’est pas toujours le cas, mais dans ce problème faites confiance à vos élus

  • On aimerait le même empressement de ces 3 élus pour les continuités cyclables, avec un maillage fin dans leurs villes

    – rires gras –

    • C’est vrai les pistes cyclables sont loin d’être une priorité chez vous. Mais cycles et transport par câble sont très complémentaires, ainsi que le montre la vie en Suisse. Pour ne citer que cet exemple, grâce au transport par câble en correspondance avec le train, le Suisses utilisent 20 fois plus les transports publics que les Français, et les suisses sont des cyclistes chevronnés.
      Mais les Français se font rouler dans la farine par les milieux de l’automobile et la presse qui les seconde bien: la proposition de développer le véhicule électrique est une splendide escroquerie. On apprend en seconde que la consommation d’un véhicule est proportionnelle à la masse en mouvement. Le conducteur (70 kg) d’une clio qui pèse 1200kg déplace donc 1270 kg, dont seulement 5.5% sont utilisé pour le conducteur, et le reste pour la voiture. Idem pour la consommation. Et curieusement, la presse se garde bien de citer ce gaspillage insensé qui tuera tous nos descendants dans un délai estimé par les climatologues entre 50 et 200 ans!! Alors pour le plus grand bien de la presse qui vit de ces publicités, continuons….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *