Publicité
Publicité: Welcome 94
Société | Champigny-sur-Marne | 14/05
Réagir Par

Tensions dans le quartier du Bois l’Abbé à Champigny-sur-Marne

Situation tendue dans le quartier du Bois l’Abbé de Champigny-sur-Marne ces deux premiers weekends de mai. Des interpellations intervenues après des tirs de mortier ont suscité des réactions à chaud à deux reprises aux abords du commissariat.

Tout a commencé le samedi 5 mai par des tirs de mortiers lancés en marge d’une fête entre quartiers, place Rodin. Trois personnes sont alors interpellées. L’interpellation musclée de l’un des protagonistes, filmée et relayée sur les réseaux sociaux, provoque la colère et un rassemblement de protestation devant le commissariat accompagné de jets de projectiles et de dégradations, dans la nuit du 7 mai. Après un retour au calme, une cinquantaine de personnes s’en sont à nouveau prises au commissariat dans la nuit du 11 mai, provoquant à nouveau des dégradations et trois nouvelles interpellations.

« Tous ces incidents sont inacceptables. Personne n’a intérêt à entretenir un climat de violence, au risque d’envenimer une situation déjà tendue, avec des comportements qui ne régleront pas les problèmes. Il faut que la justice aille jusqu’au bout pour juger les actes répréhensibles, quels qu’ils soient. A ce stade, il ne s’agit pas de prêter le flanc à des agissements, des manipulations ou des provocations qui n’auraient aucune issue positive. Les Campinoises et les Campinois méritent d’être respectés », réagit le maire PCF, Christian Fautré, rappelant les actions menées dans les quartiers politique de la ville dont fait partie Bois l’Abbé. « On y trouve plus de problèmes de chômage, d’éviction scolaire qu’ailleurs ; de trafics et de délits divers aussi. Mais il y existe une vraie vie de quartier. C’est un travail que nous menons avec les services municipaux, les associations, les partenaires du lien social, et avec la très grande majorité des habitants. Il est essentiel« , poursuit l’élu qui indique également avoir rencontré la Procureure de la République pour demander la mise en place d’une procédure partenariale déjà développée dans un autre quartier. Maire adjoint, Mamadou Sy organisait pour sa part un débat sur la relation police – citoyens ce samedi soir, pour calmer le jeu. De son côté, Thierry Devige, responsable du FN de Champigny-sur-Marne, demande au Préfet du Val-de-Marne « l’instauration d’un couvre-feu immédiat dans le quartier du Bois-l’Abbé »  et des « renforts exceptionnels » de police, ainsi que la création d’une police municipale armée.

Concernant les renforts de police, le quartier de Bois l’Abbé est justement celui qui a été retenu dans le Val-de-Marne pour expérimenter la police de proximité, et devrait à ce titre accueillir 20 agents supplémentaires à la rentrée de septembre.

A lire :

La police de sécurité du quotidien se concrétise à Champigny

Zone de sécurité prioritaire du Bois l’Abbé : ce qui marche et ce qui reste à faire

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Tensions dans le quartier du Bois l’Abbé à Champigny-sur-Marne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *