En images | Orly | 12/04/2018
Réagir Par

Les terminaux Sud et Ouest de l’aéroport d’Orly ne feront bientôt plus qu’un

Les terminaux Sud et Ouest de l’aéroport d’Orly ne feront bientôt plus qu’un
Publicité

Marbres, grandes parois de verre et esthétique épurée. La salle d'embarquement partiellement ouverte ce mercredi à l'aéroport d'Orly donne un aperçu séduisant du futur bâtiment de jonction entre les terminaux Sud et Ouest, dont la livraison complète est prévue pour le deuxième semestre 2019.

Fini les quelques centaines de mètres de dent creuse entre le terminal Ouest et le terminal Sud de l’aéroport d’Orly. A la place, se dresse un colossal édifice de béton et d’acier étendu sur 250 mètres de longueur et 120 mètres de largeur. Avec sa charpente métallique qui pèse la moitié de la Tour Eiffel (4200 tonnes) et ses 9500 mètres carrés de verrerie représentant quatre fois la surface vitrée de la pyramide du Louvre, ce chantier d’ampleur nécessite 400 à 500 compagnons durant 4 ans et est estimé à 280 millions d’euros à lui seul…

Déployé sur 80 000 m2, le nouveau bâtiment de jonction comprendra un hall public départ avec des banques d’enregistrement, des zones de contrôles Schengen et International, des salles d’embarquements et encore des systèmes de traitement des bagages. « Il apportera davantage de confort aux passagers et de flexibilité à l’aéroport en mettant fin à la segmentation. D’ailleurs, la mise en service complète du bâtiment de jonction s’accompagnera d’une évolution de la toponymie de tout l’aéroport. Il n’y aura plus de terminal Ouest et Sud « , explique Augustin de Romanet, président d’Aéroport de Paris (ADP), qui faisait visiter le chantier ce mardi. Un seul terminal regroupera les trois halls.

Accueillir de plus en plus de passagers et les faire consommer

Objectif : accueillir plus de monde et profiter de la hausse, induite par l’essor des compagnies low-cost, des passagers internationaux qui passent plus de temps dans l’aéroport, pour les faire consommer sur place. En 2017, 10,8 millions de passagers ont pris des vols nationaux et 21,2 millions ont pris des vols internationaux (dont 11, 7 millions en Europe et 9,5 millions hors Europe), un rapport inversé par rapport à quinze ans plus tôt. La nouvelle halle permettra d’accueillir 8 millions de passagers par an et comprendra 5000 mètres carrés de surface commerciale et 1000 m2 de restaurants. En 2017, l’aéroport d’Orly a en effet augmenté son trafic de 2,6%, représentant 32 millions de passagers. Une tendance qui ne devrait pas s’arrêter. L’Oaci (Organisation de l’aviation civile internationale) prévoit un doublement du trafic mondial tous les 15 ans avec un passage de 4,1 milliards de passagers en 2017 à 6 milliards en 2030. Pour 2018, ADP prévoit pour sa part une hypothèse de croissance de son trafic comprise entre 2,5 % et 3,5 % .

 

 

Métamorphose générale

Alors que l’aéroport d’Orly a été construit dans les années 1960, la construction de ce nouveau terminal s’inscrit dans une rénovation générale déjà démarrée depuis plusieurs années avec le réaménagement des circulations extérieures, une nouvelle jetée dédiée aux vols internationaux et gros porteurs, une passerelle pour relier l’aéroport au quartier d’affaires Coeur d’Orly, la rénovation des halls, des pistes et futurement la construction de la gare multimodale où convergeront  les lignes 14 et 18 du Grand Paris Express, le tramway T7 et la gare routière.

 

Orly Sud dope son offre de commerces

Du côté de Orly Sud, plutôt dédié aux vols internationaux, sont prévus un nouveau trieur à bagages intégrant le standard 3 des contrôles sûreté, la création d’une nouvelle zone commerciale internationale et la reconfiguration des contrôles sûreté et émigration. En termes de commerces, sera notamment crée une « Rue Parisienne » pensée comme une avenue commerçante de la capitale.  Voir ci-dessous

Projet de rue parisienne, côté Orly Sud. 3200 m2 de commerces prévus en mars 2020.

Extension du hall 1 à Orly Ouest

Du côté du terminal Ouest, sont programmées la démolition de l’ancien Pavillon d’Honneur, la réalisation d’une extension du Hall 1 pour qu’il puisse accueillir 2 postes avions moyen porteur. La mise en service de ce bâtiment R+1 de 6 000 m² est prévue dès juin 2018.

A lire aussi :

L’année des 100 ans pour l’aéroport d’Orly

Le futur aéroport d’Orly en images

L’aéroport d’Orly dévoile sa méga-passerelle pour relier le futur quartier d’affaires

Une nouvelle jetée dédiée aux vols internationaux et aux avions gros porteurs à l’aéroport d’Orly

L’aéroport d’Orly inaugure ses nouvelles esplanades

Le chantier en images

Futur hall d’accueil vu depuis les couloirs réservés aux passagers en correspondance.

Les postes avions au contact des salles d’embarquement situés à proximité du futur bâtiment de jonction ont pu rester en place pendant les travaux.

Espace du bâtiment de jonction dédié aux surfaces commerciales.

La nouvelle salle d’embarquement mise en service ce mercredi à Orly, à proximité du Hall 4.

Vue sur le chantier de la gare du Grand Paris Express, Aéroport d’Orly.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi