Développement économique | Territoire T12 | 26/11/2018
Réagir Par

Territoire d’industrie: un fort enjeu économique pour Grand Orly Seine Bièvre

Publicité

Jeudi 22 novembre, le territoire Grand Orly Seine Bièvre été retenu parmi les 124 "territoires d'industrie" de France, dans le cadre d'un appel à projets du gouvernement visant à accompagner prioritairement les territoires disposant déjà d'une forte identité industrielle et souhaitant miser dessus. Sur la table au niveau national : 1,36 milliard d'euros qui ne sont pas issus d'une enveloppe spécifique nouvelle mais d'un fléchage d'enveloppes existantes. Impact et enjeux en Grand Orly Seine Bièvre.

Dans le cadre de sa politique industrielle, le gouvernement a entrepris de travailler à la fois par filière et par territoire, et lancé en septembre dernier un projet d’identification d’une centaine de territoires vers lesquels concentrer ses efforts. 124 ont été retenus qui représentent près de la moitié des emplois industriels en France (48%) et 30% de la surface du territoire, avec un taux d’emploi industriel dans leur périmètre de 15,4% en moyennes. Pour les accompagner, le gouvernement prévoit de flécher 1,36 milliard d’euros, en s’appuyant  notamment sur la Banque des territoires (la nouvelle filiale locale de la Caisse des dépôts) pour l’investissement foncier,  mais aussi sur le dispositif «Territoires d’innovation» (ex-TIGA) des programmes d’investissements d’avenir (PIA) dont un nouvel appel à projets vient d’être lancé la semaine dernière, ou encore sur le budget du volet «filières » du PIA régionalisé. Voir ci-dessous le détail des fléchages opérés pour atteindre 1,36 milliard d’euros. Si ces mesures n’augmentent pas l’enveloppe générale consacrée au développement industriel, elles visent en revanche à en faire bénéficier en priorité les territoires d’industrie, ce qui constitue pour ces derniers un fort enjeu car ils devront aller chercher chaque partie de l’enveloppe promise avec des projets concrets. Et au-delà des 10 millions d’euros en moyenne à récupérer par territoire (si l’on divise simplement le budget par le nombre de territoires), il s’agit de s’en servir comme levier pour développer les investissements.

Relancer l’appel à projet territoire d’innovation

« En 2017, nous avions candidaté à appel à projets TIGA (Territoires d’innovation Grande Ambition, un des appels à projets d’investissement d’avenir, PIA) en fédérant 87 partenaires autour de 120 projets de développement mais nous n’avions pas été retenus. Cette reconnaissance comme territoire d’industrie va nous permettre de relancer le dossier » indique-t-on au cabinet de la présidence du territoire Grand Orly Seine Bièvre. A l’époque, le territoire souhaitait développer 188 millions d’euros d’investissement et comptait sur le PIA pour contribuer à hauteur de 37 millions de subventions et 43 millions d’euros de prise de participation dans des entreprises.

Développer le portage du foncier industriel

Le Grand Orly Seine Bièvre, qui compte beaucoup de sites en pleine métamorphose urbaine, devrait aussi s’appuyer sur ce nouveau label pour développer le foncier disponible à l’activité industrielle alors que, comme l’a pointé une étude de la CCI Ile-de-France en début d’année,  l’activité industrielle régionale souffre d’un manque de foncier disponible à prix raisonnable pour poursuivre son développement. « Nous allons publier une étude foncière sur l’emploi industriel et productif pour repérer les sites à potentiel. Dans notre territoire, une dizaine pourraient muter« , précise-t-on au cabinet de la présidence. A la clef : l’implantation d’industries de pointe à forte valeur ajoutée. Parmi les outils qui manquent pour assurer la transition entre le moment de l’identification des sites à muter et l’installation concrète de l’activité, une fois le reste de la mutation urbaine opérée (avec notamment l’arrivée des transports) : celui d’un portage du foncier industriel. Un outil à créer, par exemple sous forme de société d’économie mixte, qui pourrait bénéficier du package d’attentions privilégiées liées à son statut de territoire d’industrie.

 

 

A lire : Industrie cherche millions de m2 en Ile-de-France.

Développer le maillage en très haut débit

Alors que le gouvernement a mis la priorité sur les compétences et le développement du numérique dans la présentation de sa politique industrielle, le territoire compte aussi accélérer son maillage en fibre optique des sites stratégiques, qu’il s’agisse d’équipements publics ou d’activités économiques.

Assises économiques du territoire le 20 décembre

Pour piloter ce fléchage des budgets vers les territoires d’industrie, le gouvernement a promis un suivi spécifique de chaque territoire et des contrats doivent être signés au premier trimestre 2019. En attendant, le territoire Grand Orly Seine Bièvre organisera la deuxième édition de ses assises du développement économique le 20 décembre prochain et le président du territoire, Michel Leprêtre, a d’ores et déjà invité le Premier ministre à y participer…

 

Détail du fléchage des 1,36 milliard d’euros

Ci-dessous le détail des fléchages opérés pour atteindre 1,36 milliard d’euros, extrait du  dossier de présentation de la politique industrielle présenté ce 22 novembre.

A lire aussi :

Industrie cherche millions de m2 en Ile-de-France

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Territoire d’industrie: un fort enjeu économique pour Grand Orly Seine Bièvre
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi