En images | Accueil Val de Marne (94) Orly | 16/10/2018
Réagir Par

Une fresque géante de Ray Oranges pendant les travaux d’Orly sud

Une fresque géante de Ray Oranges pendant les travaux d’Orly sud © Photo Bruno Pellarin Fresque Ray Oranges
Publicité

17 mètres de haut et 202 mètres de large, l’équivalent de 16 terrains de tennis, précise l’aéroport d’Orly. Telle est la taille de la monumentale fresque de l’artiste italien Ray Oranges, apposée sur les 3200 m2 de façade et les 750 fenêtres du terminal Orly sud durant les travaux.

D’ici le mois d’avril 2019, l’aéroport ouvrira un nouveau bâtiment qui reliera les deux terminaux historiques pour créer un terminal unique. En attendant, les usagers pourront patienter avec cette oeuvre qui fait suite à d’autres fresques géantes, celle dessinée par Jean-Charles de Castelbajac et celle des 7000 visages de passagers, salariés et visiteurs qui s’étaient pris en selfie au moment du lancement des travaux de rénovation.

« Ma vision créative vient de l’endroit où j’ai grandi, la Calabre. Le paysage calabrais est comme une toile abstraite, où de vastes espaces vides sont inondés par la forte lumière du soleil, se traduisant par des ombres dramatiques – d’où mon amour pour la géométrie. Lorsque je me suis rendu compte de l’ampleur de l’œuvre sur laquelle j’allais travailler, j’ai ressenti un sentiment de vertige. Je crée mes œuvres numériquement, et travaille en général sur des toiles de format A4, mais cette fois-ci la toile a une largeur de 130 mètres. Parfois, le vertige peut vous pousser à surmonter tous les obstacles, à passer au niveau supérieur, et c’est précisément ce qui s’est passé », commente Ray Oranges à propos de son oeuvre.

A voir aussi  :

 

 

Orlove : Castelbajac signe une fresque monumentale à l’aéroport d’Orly

L’aéroport d’Orly affiche les selfies de ses clients

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi