Education | Val de Marne | 21/12/2018
Réagir Par

Rentrée 2019 en Val-de-Marne: enseignements de spécialité par lycée

Publicité

Exit les séries générales ES, L et S, qui avaient déjà remplacé les A,B,C,D à la fin des années 1980. Les élèves de seconde qui passent en première générale peuvent désormais choisir entre trois enseignements de spécialité à la carte, ne figurant pas dans une même famille thématique, par exemple de la chimie, des maths et de l'économie.

Ces trois enseignements de spécialité disposeront de 4 heures chacun. En terminale, il faudra resserrer ses choix en abandonnant l’une des spécialités choisies en première pour en conserver deux qui seront dispensées 6 heures par semaine chacune. L’enseignement commun représentera pour sa part plus de 50% du temps scolaire en première et terminale, comprenant comme avant du français en première, de la philosophie en terminale, ainsi que de « l’enseignement scientifique en voie générale et enseignement mathématique en voie technologique, histoire-géographie, enseignement moral et civique, langue vivante A et langue vivante B, éducation physique et sportive« , précise le ministère de l’Education nationale.

D’ores et déjà, le rectorat de Créteil a mis en ligne les projets d’enseignements de spécialité en voie générale par lycée. Sans surprise, ils correspondent aux spécialités des établissements telles qu’elles existaient précédemment, qu’il s’agisse des options rares comme le cinéma à Berlioz (Vincennes), ou les enseignements scientifiques particuliers. De même, les lycées spécialisés dans l’enseignement scientifique et technique, comme Edouard Branly à Créteil ou Louis Armand à Nogent-sur-Marne, restent dans leur champ de compétences. Il ne sera donc pas possible panacher maths, physique et économie dans ces établissements. Pas de chamboulement donc mais une présentation différente et un peu plus de souplesse dans l’association des spécialités lorsqu’elles sont disponibles. A noter également que le baccalauréat 2021 reposera pour 40% de la note sur du contrôle continu, à la fois des épreuves communes organisées en trois séquences comptant chacune pour 10% lors des deuxième et troisième trimestres de la classe de première et au cours du deuxième trimestre de la classe de terminale, et pour les 10% restant à partir des bulletins scolaires de première et terminale.

Voir les enseignements de spécialité par lycée

Pour mémoire, les environ 7000 élèves de terminale en enseignement général en 2017 s’étaient répartis entre 53% des lycéens de S,  33% de ES et 13% de L. En filière technologique (2800 élèves environ en 2017), le principal bac présenté était STMG (Sciences et techniques du management et de la gestion) choisi par 1500 élèves, suivi de STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) choisi par 600 élèves, et ST2S (sciences et technologies de la santé et du social), environ 400 élèves. En section professionnelle (3600 candidats), les filières service représentent les deux tiers des spécialités choisies par les candidats, échanges et services en tête.

Voir article détaillé sur ce sujet  :

Le top des filières des 13 479 candidats au bac 2017 dans le 94

 

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi