Finances locales | Val de Marne | 27/03
Réagir Par

Le Val-de-Marne vote une hausse de 3% de la taxe foncière

Le Val-de-Marne vote une hausse de 3% de la taxe foncière © Fb

La part départementale de la taxe foncière sur le bâti augmentera de 3% pour passer à 13,75% en 2018 pour les propriétaires Val-de-Marnais.  

« Pour ce premier budget discuté et voté sous l’ère Macron, la méthode a changé mais les effets sont les mêmes sur l’atteinte à l’autonomie des collectivités territoriales », entame Christian Favier. Certes, l’État n’a pas touché à la dotation générale de fonctionnement du département, qui a fondu de 207 millions d’euros de 2014 à 2017, mais les conseils départementaux subissent la non compensation des allocations individuelles de solidarité (RSA, PCH, APA) soit une somme de 126 millions d’euros ) à la charge du Val-de-Marne, explique la majorité.

« Nous aurions pu construire un budget uniquement pour 2018 et ne travailler qu’à court terme au vu des incertitudes pesant sur notre collectivité mais nous avons souhaité la poursuite des programmes d’investissements tels que la création des 500 places nouvelles en crèche d’ici la fin du mandat ou l’extension et mise en place de la carte améthyste avec 9000 dossiers pour objectif (4000 ont été déposés depuis le début 2018) », poursuit le président.

Cette année, le département a voté un budget de fonctionnement à 1 482 millions d’euros et un budget investissement de 327 millions d’euros. Ainsi, les dépenses réelles de fonctionnement progressent de 1,2% (dans les clous de l’encadrement des dépenses demandé par l’Etat même si le département s’oppose comme les maires du Val-de-Marne, à la contractualisation), dont 406,9 millions d’euros d’aides versées directement aux personnes et 35,2 millions d’euros de dépenses de subventions. Les recettes sont en hausse de 3,1% grâce au produit élevé des droits de mutation (DMTO) corrélés aux transactions immobilière dont le marché confirme son embellie en ce début d’année, ainsi que l’augmentation de 3% de la taxe foncière qui va permettre de dégager 317,85 millions d’euros. Enfin, les dépenses d’investissement hors dette s’élèvent à 269 millions d’euros et sont financées à 55% par l’emprunt pour le financement des collèges, des crèches, de la voirie et de l’action sociale. L’évolution de l’épargne brute dégagée est de 104 millions d’euros contre 76 en 2017 soit une évolution de 37%. Enfin, la collectivité a considérablement augmenté son autofinancement passant de 25 à 46 millions d’euros en 2018, soit une augmentation de 84%.

L’opposition dénonce un équilibre fragile reposant sur les impôts et droits de mutation

Si l’exécutif estime avoir présenté un budget « sérieux et lucide », l’opposition fustige la hausse de la fiscalité. « Incapable de trouver les marges de manœuvre suffisantes, l’exécutif a été décidé d’augmenter les impôts de 3%, après une première augmentation de 5.8% en 2016. Deux augmentations d’impôts en deux ans, contrairement aux promesses des candidats du Front de gauche pendant la campagne ! », dénonce Olivier Capitanio, regrettant une sur-administration. Le président du groupe LR a également regretté que l’équilibre budgétaire repose sur des recettes dépendant de la conjoncture telles que les droits de mutation.« Les contribuables du Val-de-Marne seront ravis d’apprendre qu’ils sont les plus endettés de France. Avec une dette de 770€ par habitants, alors que la moyenne nationale est de 549€. Si le département ne trouve pas vite des marges de manœuvre financière, cela deviendra une collectivité-guichet qui ne sera plus « un département utile » comme vous l’affichez »,  ajoute Dominique Le Bideau, présidente du groupe Centristes et Indépendants. A la remarque de la conseillère départementale de Vincennes,  Christian Favier rappelle que le budget inclut des dépenses imprévues de 15 millions d’euros sur son canton pour la construction d’un collège modulable et la dépollution du collège Saint-Exupéry, soit une dépense équivalent à 5 points de fiscalité, insiste le patron du département.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

25 commentaires pour Le Val-de-Marne vote une hausse de 3% de la taxe foncière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *