Santé | Créteil | 07/03
Réagir Par

Journée de l’audition: le CHIC teste vos oreilles

Ce 8 mars, à l’occasion de la Journée nationale de l’audition, le centre hospitalier intercommunal de Créteil propose pour la première fois des dépistages auditifs rapide et propose également un focus sur les acouphènes, avec la participation de l’association FCM94 qui accompagne les personnes qui souffrent de problèmes auditifs.

Les Français admettent avoir des difficultés à entendre mais repoussent le contrôle de leur audition. « Il y a des contrôles obligatoires chez le jeune enfant. Les adolescents et adultes d’âge moyen ou avancé éprouvent plus ou moins de gênes mais ne le prennent pas forcément au sérieux, parfois ils ne s’en rendent pas compte. Résultat, les malentendants se font diagnostiquer très tard. Il y a probablement aussi un biais culturel à cela. Contrairement à l’Europe du Nord où l’on observe un nombre élevé de personnes appareillées, les méditerranéens y restent hostiles », explique le Professeur André Coste, chef du service ORL au CHI de Créteil.

Les professionnels de l’audition estiment que leur spécialité reste le parent pauvre du suivi médical, source d’aggravation de la santé dss patients. Perte de l’audition, acouphènes ou intolérance au bruit font en effet vivre de véritables calvaires à ceux qui en souffrent comme l’explique Françoise Pivard, présidente de l’association FCM94 qui offre des moments d’échange et de convivialité aux personnes malentendantes. « Lorsque l’on perd son audition, il faut faire un travail sur soi, un deuil en quelque sorte. Nous avons vécu dans le monde des entendants avec nos pleines facultés, et nous devons nous réadapter pour continuer d’y vivre. Ce n’est pas simple parce que l’on se retrouve souvent isolé, incapable de suivre une conversation ». La trentaine de membres de cette association basée à Saint-Maur-des-Fossés organise des réunions d’informations sur l’appareillage et les techniques permettant de recouvrer une partie de leur audition. « Je suis devenue malentendante à 35 ans, après une grossesse, en contractant la maladie de Meunière. Après de nombreuses années sans appareillage, j’ai reçu un implant cochléaire et cela a changé ma vie. Mon cerveau a mis plusieurs mois avant de reproduire du son, preuve qu’il faut traiter ses problèmes d’audition sous peine d’accroître les probabilité d’être affecté par une maladie dégénérative », poursuit François Pivard.

Focus sur les acouphènes, un fléau chez les jeunes

Cette 21e édition de la Journée nationale de l’audition est l’occasion de traiter plus particulièrement des acouphènes et de l’hyperacousie. Selon un sondage de l’Ifop pour l’association organisatrice de cette campagne de sensibilisation, 56% des 15-17 ans disent ressentir ou avoir déjà ressenti des acouphènes, 49% des 18-24 ans. Les traumatismes sonores liés à l’écoute prolongée et à fort volume de musique notamment sont principalement responsables.

L’association FCM94 et le service ORL du CHI de Créteil ouvre ses portes au public ce jeudi 8 mars de 10 heures à 17 heures au rez-de-chaussée du bâtiment B (service ORL). Les étudiants du service ORL, sous la supervision du docteur Vaury, procéderont à ses dépistages qui durent entre 5 et 6 minutes et répondront aux questions. Le recueil de l’ensemble des informations permettra à l’association JNA de communiquer un état de lieux de l’audition des Français. L’année dernière, sur les 8000 participants au plan national, un tiers avaient été invités à consulter un médecin et 16% avait déclaré souffrir d’acouphènes.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement
et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags CHI de Créteil, dépistage, Hôpital, Initiatives, médecine, , Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *