Publicité
Publicité : Ordival 94
Culture | Créteil | 09/03/2018
Réagir Par

Western à l’Indonésienne pour ouvrir Film de femmes à Créteil

Western à l’Indonésienne pour ouvrir Film de femmes à Créteil
Publicité

La quarantième édition du festival Film de femmes s’ouvre ce vendredi 9 mars par Marlina, la tueuse en quatre actes, troisième film de la réalisatrice indonésienne Mouly Surya. Un western au féminin.

L’histoire de Marlina, une jeune veuve qui vit seule dans des collines d’une île indonésienne, qui se défend et se venge d’un gang venu l’attaquer.

« Le Festival International de Films de Femmes de Créteil ne croit pas qu’il existe un cinéma des femmes, car chaque œuvre de chaque réalisatrice est unique et singulière mais il croit à l’inégalité des chances qui discrimine les réalisatrices par rapport aux réalisateurs, en rendant les premières invisibles », défend Jackie Buet, directrice et fondatrice du festival.

Au programme fiction en compétition  : une histoire inversée des Valseuses de Blier avec Le viol du routier de Juliette Chenais de Busscher, l’histoire du mère en Argentine, Alanis de Anahí Berneri, un film polonais sur une survivante du génocide tutsi, Birds are singing in Kigali, de Joanna Kos-Krauze et Krzysztof Krauze, l’improbable rencontre entre April, prostituée qui sort de prison, et de Dije, un Nigerian veut rejoindre les ÉtatsUnis (Iam truly a drop of sun on earth) de Elene Naveriani (Suisse/Géorgie), et encore Medea d’Alexandra Latishev Salazar (Costa Rica/Chili) qui raconte l’histoire d’une étudiante et de sa rencontre avec Javier, et Pin Cushion, de Deborah Haywood (Royaume-Uni) qui explore la cruauté adolescente.

Voir le programme complet

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Créteil, Festival International de films de femmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi