Mouvement social | Accueil Val de Marne (94) Alfortville | 10/12/2019
Réagir Par

5 travailleurs sans papiers installés devant Chronopost Alfortville régularisés

5 travailleurs sans papiers installés devant Chronopost Alfortville régularisés
Publicité

Six mois après l’occupation des employés sans papiers de sous-traitants de Chronopost devant l’agence d’Alfortville, la préfecture du Val-de-Marne vient d’accorder cinq premières régularisations avec autorisation de travailler.

De quoi redonner espoir aux dizaines de leurs collègues, installés depuis le 11 juin dernier. Un récépissé donné en application de la circulaire Valls permettant l’admission exceptionnelle au séjour sous condition.

«Alors que l’employeur principal, Chronopost (et donc La Poste), et ses sous traitants, refusent obstinément d’assumer leurs responsabilités, des contacts entre les représentants des travailleurs en lutte et la préfecture du Val de Marne ont permis de parvenir au dépôt des dossiers des grévistes et d’obtenir ce jour les 5 premières régularisations avec autorisation de travail. Concernant la régularisation de tous les autres travailleurs de Chronopost dont le dossier a été déposé, les discussions avec la préfecture se poursuivent. Les dossiers des travailleurs sans papiers d’autres entreprises qui soutiennent la lutte des Chronopost feront également l’objet d’un dépôt ultérieur. Au regard de ces premières avancées, la mobilisation se poursuit et la solidarité militante et matérielle au piquet est toujours aussi déterminante, en particulier pour assurer les moyens de lutte et de protection contre le froid», commente Solidaires 94, qui invite à signer la pétition de soutien aux grévistes et à contribuer à leur caisse de grève.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour 5 travailleurs sans papiers installés devant Chronopost Alfortville régularisés
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi