Décès | Accueil Val de Marne (94) Ivry-sur-Seine | 03/10
Réagir Par

A Ivry-sur-Seine, la chute fatale de Fadela laisse présager un nouveau féminicide

A Ivry-sur-Seine, la chute fatale de Fadela laisse présager un nouveau féminicide
Publicité

Fadela est morte mardi soir au pied d’une tour de la rue Maurice Coutant à Ivry-sur-Seine après avoir chuté de son appartement situé au 12e étage. Le parquet de Créteil a ouvert une enquête pour homicide involontaire. Le compagnon de la victime, déjà condamné pour des violences contre la jeune femme de 21 ans est en garde à vue.

Les circonstances de ce drame restent encore à déterminer mais selon les premiers éléments de l’enquête, un dispute a éclaté dans la chambre qu’ils occupaient chez les parents de la jeune femme. L’homme âgé de 24 ans a pris la fuite avant l’arrivée des secours avant d’être arrêté ce mercredi et placé en garde à vue.

«Tristesse et colère devant ce qui semble être le 113e féminicide de l’année en France, à Ivry. J’ai assuré aujourd’hui la famille du soutien de la Municipalité. Face à ce fléau, le président Macron n’a pas le choix : tous les moyens doivent être mis en oeuvre d’urgence pour que cessent toutes les formes de violences faites aux femmes et faire reculer les dominations patriarcales», a réagi Philippe Bouyssou, maire d’Ivry-sur-Seine.

Le mouvement #NousToutes qui œuvre contre les violences sexistes et sexuelles et fait le décompte des victimes, a partagé sa colère sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, sur plusieurs panneaux d’affichage d’Ivry-sur-Seine, des messages ont été écrits pour déplorer un décès lié à un contexte de violences conjugales. «113e féminicide pour notre voisine, ni oubli, ni pardon», peut-on lire ce jeudi, peint en lettres capitales sur des draps blancs.

https://twitter.com/NousToutesOrg/status/1179475321931911175

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi