Emploi | Accueil Val de Marne (94) Ivry-sur-Seine | 23/09
Réagir Par

A Ivry-sur-Seine, le French Fab Tour fait goûter l’industrie aux jeunes

A Ivry-sur-Seine, le French Fab Tour fait goûter l’industrie aux jeunes
Publicité

Escape game avec robots et réalité virtuelle… Le French Fab Tour, qui s’arrêtait hier à Ivry-sur-Seine, a sorti le grand jeu pour donner envie à la jeunesse de s’intéresser à l’industrie et ses métiers. Un secteur qui recrute!

« Vous êtes maintenant tous bloqués dans cette salle à moins de réussir les prochains ateliers ! » s’exclame une animatrice en tenue de chantier, fermant la porte d’un bus. A l’intérieur: 13 collégiens partagés entre appréhension et excitation. A l’entrée du village du French Fab Tour, l’escape game est le stand qui remporte le plus de succès, dans son décor futuriste.

Impatients, les élèves de troisième se divisent en deux groupes. Le premier s’attelle à téléguider un robot dans un labyrinthe à l’aide d’une tablette tandis que l’autre recherche des données numériques grâce à la réalité augmentée.

Changer de vision sur les métiers de l’industrie

Entre les casques de réalité virtuelle, les démonstrations, ou les mises en situation, le French Fab Tour n’a pas ménagé ses effets pour séduire la jeunesse. Organisé par des organisations professionnelles d’industrielles, la BPI (Banque publique d’investissement), les régions, l’Etat et autres partenaires, cette animation itinérante vise à faire découvrir l’industrie sous son meilleur jour. Le secteur peine en effet à recruter dans pas mal de métiers et c’est dès le collège et le lycée qu’il faut séduire la nouvelle génération pour l’inciter à se former à ces filières.  » Les entreprises ont des perspectives d’emploi sur le long terme et savent que dans quelques années, elles auront besoin de recruter dans certains domaines. L’objectif est de sensibiliser les élèves pour qu’ils puissent avoir le déclic », explique Sarah Valin, cheffe de mission insertion – emploi au territoire Grand-Orly Seine Bièvre. « Il faut lutter contre l’idée fausse que les métiers de l’industrie sont des métiers trop axés sur la technique », enjoint-elle. « Beaucoup de ces emplois sont non délocalisables, innovants et écologiques, renchérit Romain Marchand, premier adjoint au maire. « Une seule journée de ce type ne réglera pas le problème de l’emploi dans la ville mais cet événement permet aux jeunes de créer un premier lien avec les professionnels, et de se construire un réseau », insiste l’élu.

 

 

« Tout me plaît ici! », lâche une élève en formation professionnelle au lycée Ferdinand Léger d’Ivry-sur-Seine. Youssef, 17 ans, aurait pour sa part préféré voir plus de métiers représentant le secteur de l’automobile et de la mécanique.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi