Initiative | | 04/03/2019
Réagir Par

A Ivry-sur-Seine, les startups de la Silver économie testent leurs inventions auprès des seniors

A Ivry-sur-Seine, les startups de la Silver économie testent leurs inventions auprès des seniors
Centres de vaccination à Ivry-sur-Seine : Voir la page

A Ivry-sur-Seine, le cluster Silver Valley, dédié à l’accompagnement des entreprises qui innovent au service du grand âge, a lancé son open-lab, des ateliers en situation réelle lors desquels des personnes âgées viennent tester les produits. Ce mardi, une dizaine de seniors sont venus se prêter au jeu dans la joie et la bonne humeur. La thématique de la séance : des solutions pour pallier un budget rétréci.

Réuni dans une grande salle lumineuse en rez-de-chaussée, le panel est composé d’une dizaine de participants, de 61 à 86 ans. Certains ont de petites retraites, d’autres vivent plus aisément mais tous font attention aux fins de mois et s’inquiètent de leur future dépendance. Les discussions sont animées par Nicolas Menet, sociologue et directeur général de Silver Valley.

Nicole 73 ans, pimpante dans sa veste rose, constate que son pouvoir d’achat « a beaucoup diminué » depuis quelques temps. Les participants évoquent la hausse de la CSG et l’augmentation générale des prix. Jean-Pierre, 86 ans, explique que son panier de course hebdomadaire lui coûte de plus en plus cher. Certains se plaignent du déremboursement de nombreux médicaments et des prix mirobolants des mutuelles. « Ma mutuelle a augmenté de 30% en un an ! » s’exclame Chantal, indignée. « Et il faut aider les enfants et les petits enfants, ça fait beaucoup sur les épaules des personnes à la retraite » soupire Nicole.

Nicole et Jean-Pierre en plein débat, sous l’oeil amusé de Nicolas Menet, directeur de Silver Valley.

Le prix de l’énergie est aussi sur toute les lèvres. Comme l’explique Marie-France, 67 ans : « l’électricité est très chère. Pour le chauffage on fait attention, on se chauffe de moins en moins ». Chantal précise : « j’ai un deux pièces, mais dans ma chambre je n’allume le chauffage que le soir, il est à 15° dans la journée ». « On réapprend ce qu’on nous disait petits, qu’il faut mettre des pulls au lieu d’allumer le chauffage » poursuit Danielle.

La douzaine de participants est unanime : financer leur future dépendance est une source d’inquiétude. Nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à mettre de côté, or une maison de retraite ou une aide à domicile coûte une petite fortune. « Pour moi c’est un stress » avoue Jeannine. C’est même la raison de sa venue aux ateliers. « Ma mère est décédée récemment, on n’était pas du tout prêt sur la question de la dépendance. Ça provoque un questionnement sur mon propre vieillissement, ça permet de se préparer ».

«Je ne vois pas mes fils payer 3000€ de maison de retraite, l’un est au smic et l’autre gagne à peine plus »

« Moi je ne vois pas mes fils payer 3000€ de maison de retraite, l’un est au smic et l’autre gagne à peine plus » déclare Marie-France. Elle est propriétaire de son appartement, mais se rend à l’évidence : « le patrimoine on pensait le donner aux enfants, et ça partira là ». Avec humour, Nicole compare les prix de l’euthanasie en Suisse, « 10 000€ », aux « 3000€ mensuels » que lui coûterait un établissement spécialisé.

 « Présentez-le au concours Lépine ! »

Quatre entrepreneurs sont venus présenter leurs solutions pour améliorer le pouvoir d’achat des seniors. « Masuccession.fr », un site pour anticiper et réduire ses frais de succession ; « Manea », un support pour pommeau de douche modulable, qui évite aux seniors de faire refaire leur salle de bain lorsqu’ils perdent en mobilité ; « framboise »,  un bijou connecté qui rend le port de dispositif de téléassistance en cas de chute moins stigmatisant ; et « optibudget », un site internet de conseil pour choisir au mieux ses abonnements.

Les seniors discutent des prix, de l’utilité de l’innovation, des améliorations à apporter… Les retours sont mitigés sur la plupart des produits. Mais le flexible de douche, créé par Cyrille Dalmar, un entrepreneur val-de-marnais, remporte tous les suffrages. Même Jean-Pierre, pourtant particulièrement exigeant, est conquis : « présentez-le au concours l’Epine ! » enjoint-il. Le prototype passe de mains en mains. Experts, les participants testent la qualité de la ventouse et la maniabilité de l’objet. Tous envisagent de s’équiper. « S’il veut qu’on en parle autour de nous on est d’accord ! » s’exclame une participante.

Chantal teste la résistance du flexible de douche présenté par Cyrille Dalmar

« J’ai fait découvrir des innovations à mon médecin »

Jean-Pierre, 86 ans, est un habitué des ateliers de Silver Valley. Il vient depuis un an et demi, presqu’à chaque fois. Aujourd’hui c’est le seul homme du panel. Grande gueule, il n’hésite pas à le dire quand les innovations ne lui plaisent pas. « Je suis mordu de la formule. C’est la meilleure des pilules anti-vieillissement. » explique-t-il après les démonstrations. « On est très libre dans notre expression, on peut critiquer sans problème ». « Les thématiques sont toujours renouvelées, c’est très intéressant. C’est toujours des questions quotidiennes mais on apprend beaucoup : on n’est pas expert de sa propre vie ».

Les ateliers sont un moyen d’améliorer son quotidien mais aussi de se rendre utile : « j’ai déjà eu recours à des solutions présentées ici, mais surtout j’ai fait découvrir des innovations à mon médecin, je lui passe des brochures et il en parle à ses patients » s’amuse Jean-Pierre. Marie-France est venue avec quatre copines. Elle partage cet avis : « quand on vient voir les innovations ce n’est pas forcément pour nous. C’est pour dire ce qui ne va pas aux entrepreneurs qui les présentent. Et si ça nous plait on en parle autour de nous ! ».

Marie-France étudie “Framboise”, le dispositif de téléassistance intégré dans un bijou
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags association, , senior, Silver Valley
Cet article est publié dans
Aucun commentaire pour A Ivry-sur-Seine, les startups de la Silver économie testent leurs inventions auprès des seniors
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi