Loisirs | Vitry-sur-Seine | 22/02
Réagir Par

A Vitry-sur-Seine, le Mac/Val explore l’hospitalité en trois temps

Publicité

«Persona grata», c'est le nom de l'exposition en trois temps que le Mac/Val consacre cette année au concept d'hospitalité, comme un fil rouge. Dès le printemps, le musée accueillera également 80 artistes internationaux autour de «Lignes de vies - une exposition de légendes». Coup d'oeil sur cette programmation 2019 du musée d’art contemporain du Val-de-Marne où l'interaction des artistes avec le public constitue l'une des marques de fabrique.

«L’artiste est contemporain des personnes à qu’il parle, ce qui crée l’occasion d’un dialogue avec la société et avec le présent», motive Stéphanie Airaud, responsable des publics et de l’action culturelle du Mac/Val. Questionner les phénomènes de société est le postulat de départ de ce musée, ouvert le 17 novembre 2005 pour présenter une partie du fonds d’art contemporain acheté par le Conseil départemental depuis 1982 pour accompagner les artistes et qui compte à ce jour quelque 2500 oeuvres. Aujourd’hui, il reçoit 70 000 visiteurs par an. «En 14 ans, on n’a plus à prouver notre existence. Le musée a une vraie notoriété et la force de pouvoir faire des propositions encore plus ambitieuses», reprend Stéphanie Airaud.

Persona Grata : une expo en trois temps

À l’heure où l’accueil des migrants occupe une place importante dans le débat public, l’exposition «Persona grata» interroge la notion d’hospitalité via la création contemporaine. Démarré le 16 octobre 2018, le projet se déroulera en trois volets tout au long de 18 mois. Pour son premier temps, qui s’achève ce 24 février, le musée s’est associé au Musée national de l’histoire de l’immigration pour croiser les regards dans leurs collections. Le 30 mars, le second temps abordera l’hospitalité dans son ambivalence, explorant le voisinage troublant avec son antonyme, l’hostilité. Un temps où l’expo s’est ajoutée un point d’interrogation : «Persona grata?»  Le troisième et dernier volet, qui se tiendra à partir d’octobre 2019, intégrera des œuvres d’artistes étrangers produites dans le cadre d’une résidence artistique.

«L’ancrage très fort dans des sujets d’actualité, dans un engagement politique et social, nous permet de réaffirmer le rôle social d’un musée d’art contemporain», insiste Stéphanie Airaud pour qui le développement de la programmation culturelle autour de l’exposition fait partie intégrante du projet. «Nous montons des projets avec des écoles, des lycées, des universités, des travailleurs sociaux. Par exemple, les passeurs de culture recrutés par Bastina Voyages, une agence de voyage solidaire, seront invités à mener trois visites de l’exposition « Persona Grata », en mars, mai et juin. » Afin de pousser le public à franchir le pas d’un centre d’art contemporain, le musée s’engage aussi dans les actions effectués par la ville et le département, accueillant régulièrement festivals, ateliers ou encore cours d’histoire de l’art.

Télécharger le dossier de présentation très complet de l’exposition

 

 

© Thierry Fontaine

La longue traversée, oeuvre de Thierry Fontaine présentée au Mac/Val

Lignes de vie : 80 artistes au rendez-vous

L’hospitalité, le musée va aussi la pratiquer en accueillant pas moins de 80 artistes internationaux faisant de leur biographie une force créatrice, dans le cadre de son expo «Lignes de vies – une exposition de légendes», du 30 mars au 25 août. Allant de la photographie à la vidéo, en passant par la peinture, la performance ou encore l’écriture, cette exposition questionne la construction des identités. «Pratiquement tous les dimanches, il y aura un artiste avec un conférencier pour présenter son travail. Même si l’œuvre est accrochée au mur, l’artiste est présent pour faire la médiation», explique la responsable des publics et de l’action culturelle du musée. Une présence directe des artistes qui se retrouve jusque dans les audioguides (gratuits) dans lesquels ils donnent de la voix.

Voir la présentation complète de l’exposition

© Edi Dubien Adagp

À 6h du matin l’hiver (2017) Acrylique sur toile de Edi Dubien

Le Mac/Val fera son propre acte d’hospitalité en invitant ses voisins à partager «un coin de table, un coin de jardin, un coin du musée» lors d’un pique-nique de découverte artistique et gourmande le dimanche 7 juillet, de 12h à 19h. L’objectif : mettre en valeur le musée comme un lieu de vie. Le restaurant À la Folie, un cinéma et un centre de documentation cohabitent du reste tout le long de l’année dans cet espace.

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : Place de la Libération – 94 404 Vitry-sur-Seine.

Horaires : du mardi au vendredi, de 10h à 18h. Samedi, dimanche et jours fériés de 12h à 19h.

Site web : http://www.macval.fr/

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags art contemporain, culture, expositions, Loisirs, MAC VAL, Vitry-sur-Seine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi