Entreprendre | Accueil Val de Marne (94) Vitry-sur-Seine | 20/06
Réagir Par

A Vitry-sur-Seine, le Matériaupôle fête ses dix ans avec un deuxième site

A Vitry-sur-Seine, le Matériaupôle fête ses dix ans avec un deuxième site
Publicité

Déjà dix ans d’existence pour le Matériaupôle, ce cluster qui anime un réseau régional sur les matériaux et processus innovants les concernant, avec des projets d’avenir dans l’économie circulaire comme la transition énergétique. 

Tous les voyants sont au vert pour le Matériaupôle qui fêtait ce mercredi ses 10 ans d’existence à l’IUT Vitry-Créteil dans le domaine Chérioux. Conçu comme un cluster voué à faire avancer la filière des matériaux et procédés avec l’apport de l’économie circulaire, il permet au monde de l’entreprise, de l’artisanat, de la recherche et des collectivités territoriales de travailler ensemble sur des projets aux applications concrètes.

Depuis 2017, le Matériaupôle pilote par exemple le projet EcoCIRC qui permet à différents acteurs, publics comme privés, de se rencontrer, d’échanger, et de mieux comprendre et prendre en compte les enjeux de l’économie circulaire à travers la commande publique. C’est dans le cadre de ce projet que des ateliers juridiques et techniques sont organisés en ce moment dans le cadre du renouvellement urbain du quartier des Navigateurs à cheval entre Choisy-le-Roi et Orly, pour permettre aux décideurs de mieux orienter leurs marchés publics futurs sur des projets d’économie circulaire. «10% du PIB est généré par la commande publique, c’est donc un levier essentiel pour développer notre filière. A travers ce projet, nous accompagnons les collectivités pour qu’elles modifient leurs processus d’achat et privilégient des produits d’économie circulaire. Qu’elles ne regardent plus seulement le prix d’achat à l’instant T mais le coût sur la durée (maintenance, fonctionnement et externalités)», explique Arnaud Bousquet, directeur du Matériaupôle. Ce projet vient d’être lauréat du prix Innovation, Recherche et Enseignement Supérieur du club des entreprises du Grand Paris.

Autre projet notable du Matériaupôle, PROTHERI (pour Projection Thermique Innovante) mené en collaboration avec MINES ParisTech, quatre industriels de l’aéronautique bénéficiant du concours financier de la direction générale de l’armement et un artisan, l’ébénisterie Arca de Chennevières-sur-Marne. Leur but : développer une technique innovante de projection de plasma permettant de créer des multi-matériaux inédits comme des textiles conducteurs électriques, des bois isolants thermiques ou des polymères résistant aux frottements. «Depuis la création du Matériaupôle, nous défendons une approche transdisciplinaire. Il a fallu se battre pour faire entrer le travail collaboratif dans les mœurs. Pendant longtemps, le monde professionnel et celui de la recherche ont eu tendance à rester dans leur pré carré. Aujourd’hui, ils ont compris que c’était quelque chose de pertinent», poursuit Arnaud Bousquet.
En dix ans, le Matériaupôle a élargi son réseau, passant d’une douzaine de structures adhérentes en 2013 à près de 80 aujourd’hui. Le cluster a aussi réussi à diversifier ses ressources. Désormais, il lui fait toutefois pousser les murs car le pavillon du 6 rue Pasteur à Vitry-sur-Seine qui accueille de jeunes entreprises pour des périodes d’incubation ou d’accélération de projet est plein. Le réseau va donc investir un deuxième espace d’incubation à l’IUT du domaine Chérioux, où se dessine un éco-campus du bâtiment.
«Même si nous ne sommes que deux salariés, nous connaissons tous nos adhérents et sommes parvenus à créer un mini-réseau actif, dynamique et divers. Nous souhaitons poursuivre notre développement tout en conservant cette proximité et cette agilité», enjoint le directeur.
A lire aussi :
https://94.citoyens.com/2019/vitry-sur-seine-leco-campus-des-metiers-du-batiment-investit-cherioux,11-04-2019.html
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi