Publicité
Publicité: Jeux du Val de Marne - 1er au 16 Juin 2019
Accident | Sucy-en-Brie | 05/04
Réagir Par

Réponses et questions en suspens après l’accident de bus de Sucy-en-Brie

Publicité

Au lendemain de l'accident de bus qui a fait 12 blessés dont 3 graves en gare routière de Sucy-en-Brie, Île-de-France Mobilités, l'exploitant Transdev et la ville organisaient ce vendredi après-midi une conférence de presse pour faire le point sur la situation.

Sur place, les voitures des secours sont parties et les usagers attendent tranquillement leur bus. Un détail rappelle toutefois l’accident de la veille. L’arbre contre lequel est venu s’encastrer le bus ce jeudi après-midi porte encore les stigmates du choc. La barrière que le véhicule a cassé dans son élan a par ailleurs été remplacée par des rubans de signalisation.

L’accident s’est produit en redémarrant

Une enquête doit permettre d’éclaircir les circonstances dans lesquelles cet accident s’est produit mais il est maintenant établi que le bus était à l’arrêt. C’est en voulant redémarrer que le chauffeur a perdu le contrôle du véhicule qui a roulé tout droit vers la bordure séparant l’emplacement réservé aux bus du reste de la place de la gare. La mairie de Sucy-en-Brie a mis à disposition de la police les images captées par les caméras de vidéo-surveillance placées à proximité de la gare routière.

La victime qui était coincée est toujours dans un état critique

Plusieurs usagers ont été blessés après avoir été percutés par le bus, lequel, en terminant sa course contre l’arbre, a coincé une personne. Selon toute vraisemblance, ces personnes empruntaient alors la voie réservée aux bus. A l’intérieur du véhicule, un passager s’est violemment cogné à une barre au moment du choc. Le chauffeur, également blessé, a immédiatement donné l’alerte. Au total, l’accident a fait douze blessés dont trois dans un état grave. «Je suis en contact avec la famille de la personne qui s’est retrouvée coincée par le bus. La situation est toujours critique», a confié Marie-Carole Ciuntu, maire LR de la ville.

 

 

Tests d’alcoolémie et de stupéfiants négatifs

Le chauffeur du bus est toujours entendu par la police dans le cadre de sa garde à vue. Les tests de dépistage de l’alcoolémie et de stupéfiant réalisés peu après l’accident se sont révélés négatifs. Si les enquêteurs n’ont pas encore pu déterminer une quelconque responsabilité de celui qui était au volant au moment de l’accident, Edouard Hénaut, le directeur général de Transdev, le présente comme un employé irréprochable.  «C’est quelqu’un qui a 24 ans d’ancienneté, il est bien noté et était à jour en termes de formation».

Examens approfondis en cours sur le bus

Le bus a été mis sous scellé pour que les enquêteurs procèdent à des examens approfondis et recherchent les causes de son embardée mais le directeur général de Transdev assure qu’il ne s’agit pas d’un défaut d’entretien. «Il n’y avait pas de problème particulier sur ce car qui avait son contrôle technique à jour».

Faut-il repenser la configuration des lieux ?

Depuis plusieurs mois, la mairie de Sucy-en-Brie et Île-de-France Mobilités (IDFM) travaillaient sur le réaménagement de ce pôle où se croisent piétons et voitures en plus des 7 lignes de bus. «Si l’accident n’est pas directement lié, tous les flux sont concentrés sur cette place. Cette gare routière a été créée en 1990. Il n’existait pas encore la zone d’activité de l’autre côté des voies. Entre temps, nous avons dû organiser l’intermodalité. D’ici l’été prochain, nous devrions être capable de déplacer une partie de la gare routière de l’autre côté des voies. Dans le même temps, nous avons demandé à IDFM de nous aider à réaliser au plus vite notre projet visant à adapter notre gare à l’évolution future de ce territoire au sud-est du Grand Paris», explique Marie-Carole Ciuntu.  

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi