Publicité
Publicité: Jeux du Val de Marne - 1er au 16 Juin 2019
Logements | Val de Marne | 09/04
Réagir Par

Logements – Val-de-Marne: en bref ce 9 avril

Publicité

Premières pierre de résidences à Ivry-sur-Seine, Nogent-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Orly, inauguration à Thiais, fin de la trêve hivernale, hébergement d'urgence, étude sur le logement des seniors dans le Grand Paris... Les dernières actualités du logement en Val-de-Marne.

Premières pierres

Résidence Le Square à Ivry-sur-Seine

Le programme  : 77 logements dont 27 logements sociaux, 50 logements en accession sociale, 3 locaux d’artistes et 1 commerce (Voir photo de une)
Et aussi :  lancement des travaux du square  des Justes parmi les Nations
Pose de la première pierre : samedi 13 avril à 10h30 à l’angle de l’avenue de Verdun et de la rue Roger Buessard
Au programme : animation musicale, exposition, performance artistique de street art et clôture par un brunch de l’amitié.

Résidence de Valophis Habitat à Nogent-sur-Marne

Le programme : 32 logements en locatif social au 123 boulevard de Strabourg à Nogent-sur-Marne
Pose de la première pierre : jeudi 11 avril 2019 à 15h30 devant l’entrée du chantier

 

 

Extension de la résidence pour personnes âgées Georges Méliès à Orly

Programme : réhabilitation et restructuration de 54 logements, création de 20 nouveaux logements, restructuration des locaux communs, des bureaux et de la cuisine par Valophis Habitat
Adresse : angle de l’avenue Guy Môquet et de la rue de la Libération
La première pierre a été posée le 2 avril

Opération Marais – De Gaulle à Champigny-sur-Marne

Le programme : 99 logements dans 3 immeubles, développés par Atland (achèvement prévu en 2020)
Le terrain est situé à l’angle de l’avenue du général de Gaulle et de la rue du Marais
La pose des premières pierres de l’immeuble Graphyt de Son -Video.com et du programme Les Terrasses du Marais ont eu lieu le 28 mars.

Inaugurations

Résidence le 53 à Thiais

Le programme : une résidence de 32 logements sur 3 étages en accession à la propriété et un commerce à rez-de-chaussée, conçu par Kaufman & Broad et l’architecte Thierry Lanctuit.
Adresse : 53 avenue de Versailles
La résidence a été inaugurée le 21 février

Politique

La France Insoumise Champigny questionne IDF Habitat sur les conséquences de la loi Elan

«Sur les 12 032 logements sociaux que compte la ville de Champigny, 5 539 sont détenus par IDF Habitat, soit près de 50%. Votre organisme va donc jouer un rôle majeur quant à la mise en œuvre de cette loi à l’échelon campinois. Particulièrement préoccupés par cette profonde remise en cause de la politique du logement social, nous désirerions savoir quels seront les impacts de l’application de la loi ELAN pour IDF Habitat et pour les nombreux habitants campinois qui en dépendent. Quelles seront vos marges de manœuvres pour répondre aux besoins des locataires ? Quelles seront les conséquences sur les réhabilitations et les constructions ? Quels impacts sur l’entretien du parc et sur les moyens humains mis en œuvre pour faire le suivi des demandes des habitants ?», questionne Jeannick Le Lagadec, présidente du groupe LFI de la ville.

Expulsions locatives : la CNL réagit

Alors que les expulsions locatives sont à nouveau autorisées depuis le 1er avril, la CNL du Val-de-Marne s’inquiète. «En 2018, près de 500 expulsions ont été effectives dans le Val-de-Marne ; procédure indigne et inefficace. Indigne, car on ne peut résoudre des situations sociales souvent causées par des pertes d’emplois, des accidents de la vie, etc. Inefficace, car cela revient plus cher à la collectivité de loger une famille expulsée en hôtel que de la maintenir dans le logement», réagit le syndicat de locataires qui propose «la fin des expulsions locatives, un encadrement des loyers dans le privé, la construction massive de logements avec un financement public, le droit au maintien dans les lieux, la revalorisation des aides au logement avec le retour de l’indexation.»

Vitry-sur-Seine prend un arrêté anti-expulsions locatives

Comme chaque année, la ville de Vitry-sur-Seine a pris un arrêté municipal anti-expulsions locatives alors que la trêve hivernale s’est arrêtée le 31 mars. «Pour ce qui est de la Région Île-de-France, la barre des 500 000 demandeurs de logements sociaux a été franchie. Selon le rapport de la Fondation Abbé-Pierre, 4 millions de personnes sont mal logées ou privées de domicile, alors que 12 millions voient leur situation fragilisée par la crise du logement. Au total c’est plus de 15 millions de nos concitoyens qui sont touchés par le mal-logement. Nombre de familles reçues dans les permanences d’élus ou par les associations, témoignent des difficultés à vivre et conserver leur logement», motive le maire PCF, Jean-Claude Kennedy tout en indiquant que  700 logements sont construits chaque année à Vitry, en préservant le seuil de 40 % de logements sociaux.  Chaque année, cet arrêté est annulé par la préfecture car cette décision ne relève pas des compétences municipales.

Grand Paris

L’Apur publie une étude sur le logement des seniors dans le Grand Paris

L’Apur (Atelier parisien d’urbanisme) a publié une étude sur le logement des seniors dans le Grand Paris. «En 2013, la MGP (Métropole du Grand Paris) compte près d’1 million d’habitants de 65 ans ou plus, ce qui représente 13,8% de la population, soit 75 600 habitants supplémentaires depuis 2008 (+0,8%). (…) 60% des personnes âgées sont propriétaires de leur logement et n’ont plus ni loyer ni remboursement d’emprunt. L’avancée en âge et la perte d’autonomie peuvent avoir de forts impacts sur la question du logement, qu’il s’agisse de réaliser des travaux d’adaptation du logement occupé par les seniors (le maintien à domicile étant la situation la plus fréquente), ou qu’il s’agisse d’avoir recours à une structure d’hébergement adaptée, dans un contexte de sous-équipement et de cherté de ce type de structures dans la MGP», expose l’Apur.

Télécharger l’étude 

 2 200 places d’hébergement d’urgence pérennisées au-delà de l’hiver

Alors que s’achève la période dite hivernale, le gouvernement a annoncé le financement de 6 000 places pérennisées, en plus des 5 000 places déjà pérennisées en 2018, dont 2 200 en Île-de-France. Ces 2 200 places franciliennes, dont 1 400 à Paris, seront désormais ouvertes toute l’année. La fermeture es autres places sera progressive et échelonnée jusqu’au début de l’été, annonce la préfecture.

A lire aussi : 

Logements sociaux par ville en Val-de-Marne: évolution contrastée

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi