Education | Val de Marne | 07/05
Réagir Par

Annonces présidentielles : quoi de neuf pour les écoles à la rentrée

Publicité

L'ensemble des recteurs d'académie étaient convoqués au ministère de l’Éducation nationale ce lundi 6 mai pour se préparer à la mise en œuvre des annonces du président de la République lors de sa conférence de presse du 25 avril. Au programme : 

Dédoublement des grandes sections de maternelle en éducation prioritaire

Après les CP et CE1, ce-sont aussi les grandes sections de maternelles situées en éducation prioritaire qui seront dédoublées. Pour rappel, le dédoublement des petites classes a commencé à la rentrée 2017 avec les CP situés en REP + (réseau d’éducation très prioritaire) et s’est poursuivi à la rentrée 2018 avec tous les CP et les CE1 de REP +. A la rentrée 2019, est prévue la généralisation des CE1 de REP, et peut-être donc aussi les grandes sections de REP + si la logique se poursuit. Au total, le dédoublement des CP et CE1 concernera 300 000 élèves à la rentrée en France. L’extension aux grandes sections doit concerner environ 150 000 élèves et conduire à la création de 6000 classes supplémentaires.

Effectif maximum de 24 élèves par classe en CP et de CE1 hors éducation prioritaire

Aujourd’hui, 52 800 classes intégrant des élèves de grande section, CP et CE1 ont des effectifs supérieurs à 24 élèves, soit environ 38 % du total des classes de ces niveaux (environ 140 000). Environ 1,4 million d’élèves devraient donc être concernés par cette diminution d’effectifs qui devrait conduite à la création de 3000 à 5000 classes supplémentaires. Les premières classes qui en bénéficieront seront d’abord les grandes sections de maternelle et les CP et CE1 accueillant les plus forts effectifs au-dessus de 24, précise le ministère.

Aucune fermeture d’école sans l’accord du maire

La question des fermetures d’école concerne d’abord les écoles rurales (17 500 sur 50 000 écoles primaires) dont 20 % des écoles élémentaires ne comptent aujourd’hui qu’une à deux classes. 2000 écoles ont déjà fermé entre 2014 et 2018. 186 fermetures d’écoles sont prévues à la rentrée dont 81 écoles rurales. Leur cas devrait donc être étudié à nouveau.

 

 

Avec quels moyens ?

Le ministère a annoncé  la création de 2 300 postes supplémentaires en 2019.

Quel calendrier ?

«La pleine réalisation de ces mesures se fera sur la durée du quinquennat», précise-t-on au ministère.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Classes, conférence de presse, maternelle,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi