Santé | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 13/12/2019
Réagir Par

Appendicite mortelle au CHI Créteil: le chef de service fait appel de sa suspension

Appendicite mortelle au CHI Créteil: le chef de service fait appel de sa suspension

Soutenu par des collègues médecins, l’ex chef de service de la chirurgie pédiatrique du CHIC, Jamil Amhis, suspendu fin novembre dans le cadre de l’affaire du décès d’un jeune adolescent mort d’une péritonite après des heures d’attente et d’agonie, a fait appel de la décision auprès du Tribunal administratif de Melun qui examinait son cas ce jeudi.

Le médecin a demandé l’annulation de la suspension de ses activités au CHIC (Centre hospitalier intercommunal de Créteil) en référé (procédure d’urgence). La décision sera donc rendue dès la semaine prochaine sur la forme.

De son côté, la famille de Farès, décédé en novembre 2018, poursuit sa mobilisation avec les représentants d’usagers du CHIC. Après une marche blanche (voir reportage), c’est une association « des victimes du CHIC » qui est en train de se mettre en place. Lors de la marche blanche, l’oncle d’un autre garçon décédé des suites d’une appendicite opérée très tardivement après des heures d’attente était également présent.

Pour comprendre le contexte complet de l’affaire, lire : Marche blanche en mémoire de Farès, mort d’une appendicite non opérée au CHI de Créteil

Le chef de service avait été suspendu de ses activités le 20 novembre. Lire : Mortelle appendicite au CHIC de Créteil: le chef de service de la chirurgie pédiatrique suspendu

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi