Initiative | Accueil Val de Marne (94) Saint-Maur-des-Fossés | 06/07
Réagir Par

Archéo à l’abbaye de Saint-Maur-des-Fossés: les ados revivent le Moyen-Age

Archéo à l’abbaye de Saint-Maur-des-Fossés: les ados revivent le Moyen-Age
Publicité

Depuis 2017, la Société d’histoire et d’archéologie «le Vieux Saint-Maur» organise des stages à destination des 11-17 ans. Pendant quelques jours, les adolescents sont invités à découvrir l’histoire de leur ville via des activités ludiques et pédagogiques.

La semaine dernière, quinze adolescents de 13 ans en moyenne ont investi le site de l’Abbaye de Saint-Maur, seule abbaye du département construite en 639. Objectif : s’initier aux rudiments de l’archéologie et en apprendre plus sur le Moyen-Age. Les ados sont amenés à pratiquer différentes activités : initiation à l’archéologie, aux jardins anciens, cours de cuisine médiévale…

Ce jour-là, séparés en petits groupes, ils ont découvert les arbres du parc de l’Abbaye et l’art de la taille de pierre. De cette bâtisse du 7ème siècle, seuls quelques murs tiennent encore debout, mais l’immense majorité du site, dont le cloître, a disparu. «Les pierres ont été utilisés pour construire les maisons du quartier. Mais on projette de remonter les colonnes» détaille Pierre Gillon, le président de la Société d’histoire et d’archéologie Le Vieux Saint-Maur.

Depuis trois ans, les chantiers ados sont organisés par l’association en partenariat avec le service municipal R.E.L.A.I. Jeunesse. «La demande est très forte. Les jeunes sont très motivés. En trente minutes toutes les places étaient parties.»

 

 

Dans la peau d’un tailleur de pierre

La reconstitution médiévale passe aussi par la tenue : Frédéric, un bénévole, porte une large robe de lin retenue par un lacet de cuir. Ce passionné, conducteur de travaux à la ville, encadre les ateliers de taille de pierre. Très pédagogue, il illustre le théorème de Pythagore à l’aide d’une corde à 13 nœuds (qui permet de tracer des angles droit sans autre outil), parle de l’angles des clochers et disserte sur la coudée, la mesure moyenâgeuse dérivée de la longueur de bras de l’architecte.

Les adolescents enfilent ensuite gants et lunettes de protection pour s’attaquer à de petits blocs de pierre. «J’aime bien voir les outils qu’on utilisait avant», commente Adrien tandis qu’Achille se passionne pour le Moyen-Age.

L’atelier taille de pierre, très attendu, se révèle plus physique que prévu. «Je pensais que ce serait plus rapide», lâche Rémy, 13 ans, après plusieurs coups de burin. «C’est très physique», confirme Achille. Pendant ce temps, l’autre groupe est parti à la découverte du parc de l’Abbaye. «On a eu plein d’explications sur les arbres. C’était trop bien, hyper intéressant», raconte Romain. «J’ai vu le stage et j’ai voulu m’inscrire. C’est super»,  commente encore Maud, 13 ans, qui a amené une copine.  «Au départ je voulais rester chez moi pour jouer aux jeux-vidéos. Mais au final c’est très bien !» admet Baptiste après l’atelier taille de pierre.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi