Initiative | Accueil Val de Marne (94) Arcueil | 12/03
Réagir Par

Arcueil : dessinez votre Bièvre avec les Ricochets sur les pavés

Arcueil : dessinez votre Bièvre avec les Ricochets sur les pavés
Publicité

En septembre, les travaux de réouverture de la Bièvre à Arcueil-Gentilly démarrent. D’ici là, l’ouverture sera imaginaire, créative, artistique, participative. C’est le moment de sublimer la rivière et l’association culturelle Des Ricochets sur les pavés est sur le pont pour inviter à la rêverie, en parallèle d’autres projets réjouissants comme le développement d’un sentier street art ou l’aménagement d’un passage piéton hors du commun à Arcueil. Coup d’oeil sur ces projets dont le premier, autour de la renaissance de la Bièvre, sera présenté ce mardi 12 mars à 17 heures.

« L’ambition des Ricochets sur les pavés, c’est de faire vivre le talent des équipes artistiques toujours en lien avec le patrimoine et les habitants, et de continuer à trouver des moyens pour ces équipes pour que la ville ne soit pas trop hermétique, pour qu’elle soit un espace de fabrique, de rêverie, de découverte », conçoit la fondatrice de l’association, Judith Frydman.

La renaissance de la Bièvre : c’est le moment de rêver

Pour célébrer la réouverture de cette rivière longtemps remisée en sous-sol, le collectif Ne Rougissez Pas !, qui réunit graphistes, plasticiens, designers, illustrateurs et vidéastes, développera des installations artistiques et une série d’ateliers de mars à juin. Leur projet, Mirages, jouera sur l’ambivalence visible/invisible de la Bièvre. Première étape : des ateliers peinture au sol et histoires d’eau (21 mars et 29 mars). Le projet Lignes de partage, un dessin linéaire long de 600 mètres vise ainsi à représenter le flux imaginé caché sous la dalle et ses répercussions en écho aux ondulations de la rivière. Linogravures et pochoirs au sol seront les techniques ensuite développées dans une deuxième phase (18 avril, 25 avril et 25 mai), Mirages en série. La troisième phase, Balises Intemporelles (6 juin, 13 juin, 20 juin), explorera le passé géologique du territoire à travers les sculptures en béton. L’ensemble des installations sera accessible tout l’été. La présentation finale marquera le début du chantier. « En septembre, les travaux vont démarrer. Tout va disparaître après le premier coup de pioche », précise Judith. Le programme sera détaillé lors d’une réunion publique ce mardi 12 mars à 17 heures à la Maison de l’environnement d’Arcueil. Rendez-vous est donné au 66 rue de la Division Leclerc. Entrée libre.

Le sentier street art passe par Arcueil

Une balade artistique urbaine qui s’étend sur 12 km entre Paris et Vitry-sur-Seine, tel est l’un des axes du sentier street-art du Grand Paris imaginé par l’association Enlarge your Paris pour effacer la frontière du périphérique. Concentrée sur le tronçon Arcueil-Gentilly, l’association Des Ricochets sur les pavés rajoutera en 2019 deux nouvelles créations artistiques à cette randonné qui mêle marche urbaine et découverte du street art. L’artiste Doudou, passionnée par le graffiti et les pandas, réalisera une fresque à Gentilly, en avril, à la demande des locataires de René Cassin République. Pendant les vacances de printemps, l’artiste cachanaise Nathalie Da Silva, tournée vers l’art contemporain, réalisera de son côté une intervention murale à Arcueil et va encadrer une série d’ateliers dans le quartier du Chaperon vert.« Le parcours continue à s’enrichir. On s’est appuyé sur ce qu’existait déjà dans la ville, quelques fresques et œuvres d’art, et on a décidé de continuer cette politique de création d’œuvres.» 

 

 

Un passage sans gravité 

L’association a aussi été sollicitée par le collectif d’habitants du quartier Laplace, dans le cadre du budget participatif de la ville d’Arcueil, pour réaménager un passage piéton pas très accueillant situé entre les rues Berthollet et Charles de Gaulle, au cœur du quartier Laplace. « L’idée, c’est de faire un lieu de promenade, de déambulation, avec quelque chose de très aérien. On va travailler sur un système d’installation pour que se développent des plantes grimpantes, un peu comme une arche végétale. Là, il y a aussi de temps pour partager avec la population. On va inviter les riverains à venir planter une graine », explique Judith Frydman. Cette fois, les interventions seront animées par Frédérique Michel, paysagiste, Guillaume Quemper, paysagiste et constructeur et Quentin Chaudat, peintre et constructeur. Les interventions se dérouleront entre avril et mai 2019 mais le programme sera présenté le vendredi 22 mars à 18h, en présence de l’équipe.

Investir l’ancienne centrale EDF aux Ardoines

A Vitry-sur-Seine, c’est aux côtés de Tangible, une compagnie issue des spectacles vivants, que l’association accompagne la fin de l’ancienne centrale à charbon EDF des Ardoines « Le travail s’inscrit dans une dynamique d’urbanisme culturel pour installer une équipe artistique qui va avoir une approche sensible d’un territoire en pleine transition urbaine.» La seconde année de ce projet pluriannuel (2018-2020) sera consacrée à l’exploration du bâtiment central où sont encore stockées les machines, pour un travail de captation vidéo du démantèlement de cet espace. Les actions culturelles seront développées avec les lycées de Chérioux et de Jean Macé de Vitry-sur-Seine, et l’école d’architecture de Versailles.

A lire à ce sujet  :

Clap de fin magistral pour la centrale EDF de Vitry-sur-Seine

Avis favorable pour la réouverture de la Bièvre à Arcueil et Gentilly

Plus d’infos : https://des-ricochets-sur-les-paves.fr/

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags , Arcueil-Gentilly, association, culture, Loisirs, , Vallée de la Bièvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi