Publicité
Publicité : Ordival 94
Environnement | Cachan | 01/09
Réagir Par

Arcueil et Cachan prennent des arrêtés anti-glyphosate

Arcueil et Cachan prennent des arrêtés anti-glyphosate © alexkich
Publicité

Alors que l’arrêté anti-pesticide du maire de Langouët a été cassé par le Tribunal administratif de Rennes mardi 27 août, des dizaines de villes ont décidé de soutenir la commune bretonne en publiant à leur tour des arrêtés. Dans le Val-de-Marne, Arcueil et Cachan ont lancé l’offensive.

Dans son arrêté pris le 18 mai, le maire de Langouët, Daniel Cueff, interdisait les produits phytopharmaceutiques, à l’exception de ceux considérés comme à faible risque, sans classement toxicologique, et des produits autorisés en agriculture biologique, à moins de 150 mètres d’une habitation ou d’un local professionnel. Une distance ramenée à 100 mètres en cas de haie anti-dérive continue en bordure de la parcelle traitée. Voir l’arrêté. Dès le 20 mai, le maire de Sceaux, Philippe Laurent, a lui aussi pris un arrêté interdisant les pesticides sur toute la commune, premier à franchir le pas en Ile-de-France. Voir l’arrêté.

En Bretagne, le préfet a considéré cette décision comme outrepassant les compétences du maire et saisi le Tribunal administratif qui a cassé l’arrêté le 27 août. Dans les Hauts-de-Seine, le préfet a également demandé la suspension de l’arrêté mais le Tribunal n’a pas encore statué.

Du côté des élus locaux, la décision du Tribunal de Rennes a donné le signal de la mobilisation pour faire évoluer la loi, d’autant que le président de la République lui-même a été en ce sens dès le 23 août, lors d’une interview à Kombini (voir ci-dessous). De son côté, le ministère de l’Agriculture a indiqué qu’une consultation publique de 6 semaines serait lancée dans les préfectures à partir d’octobre.

https://twitter.com/konbininews/status/1164958033522376705

En attendant, les arrêtés se multiplient. Dans le Val-de-Marne, Cachan a pris un arrêté interdisant l’utilisation des produits phytopharmaceutiques, notamment ceux contenant du glyphosate, sur l’ensemble de son territoire. «Cette interdiction, qui obéit tant au principe de précaution visant à protéger les personnes exposées qu’à l’urgence climatique, a été évoquée par les Cachnais.e.s lors des réunions publiques menées dans le cadre de la concertation Parlons ensemble de Cachan. L’arrêté s’applique à la fois aux espaces gérés par des organismes privés (parkings, espaces extérieurs de logements collectifs) et aux espaces appartenant aux structures publiques. Les infrastructures ferroviaires (voies, quais et gares) sont également concernées», motive la maire PS de Cachan, Hélène de Comarmond.

A Arcueil également, le maire EELV, Christian Métairie, a décidé de prendre un arrêté «L’utilisation des pesticides contribue à une diminution drastique de la biodiversité et a des conséquences très graves sur la santé humaine. De très nombreuses villes viennent de prendre un arrêté interdisant l’utilisation de pesticides sur leur territoire, après celui pris par le maire de Langoüet. J’ai souhaité qu’à Arcueil aussi un arrêté soit pris interdisant l’usage de ces produits», s’est expliqué l’élu.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

9 commentaires pour Arcueil et Cachan prennent des arrêtés anti-glyphosate
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi