Politique locale | Val de Marne | 06/06
Réagir Par

Avenir des trésoreries: Laurent Saint-Martin répond à Christian Favier

Avenir des trésoreries: Laurent Saint-Martin répond à Christian Favier
Publicité

Alors que le président du Conseil départemental, Christian Favier (PCF) a adressé une lettre ouverte au ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, s'inquiétant de l'avenir des trésoreries (voir notre article d'hier), le député val-de-marnais Laurent Saint-Martin (LREM) lui répond, l'invitant à participer à la concertation pour élaborer une nouvelle carte des trésoreries.

«L’organisation actuelle du réseau de la Direction générale des finances publiques répond imparfaitement à l’impératif d’accessibilité du service public, et cela pour des raisons tenant aux évolutions de la démographie des territoires, des missions de la DGFiP (Direction générale des finances publiques) et des besoins des usagers. Plutôt que de décider depuis Paris de la nouvelle géographie des services déconcentrés, nous proposons aux élus locaux d’entrer dans une véritable démarche de concertation, département par département. J’invite donc le président Christian Favier à participer à cette concertation», réagit Laurent Saint-Martin dans un communiqué.

Une nouvelle carte d’implantation des trésoreries

«En effet, durant les quatre prochains mois, des concertations seront organisées entre les élus locaux, les agents des finances publiques, les usagers et les représentants de l’Etat du Val-de-Marne afin de décider des futurs lieux et modalités d’implantations des trésoreries.  J’y prendrai ma part. Je me porterai garant du bon déroulement de cette concertation, qui a pour objectif d’être la plus large et la plus ouverte possible. En tant que rapporteur spécial du budget de la DGFiP, je veillerai à l’augmentation des accueils de proximité dans chaque territoire. Cette phase de dialogue aura pour objectifs de définir une nouvelle carte d’implantation de la DGFiP, d’accompagner les agents vers cette transition et enfin, d’améliorer les prestations offertes en matière de gestion financière et comptable des collectivités locales et de conseil aux élus. Je crois sincèrement que le dialogue et la confiance mutuelle nous permettront de relever avec succès le défi de la réorganisation territoriale de nos services publics, auxquels les Val-de-Marnais et l’ensemble des Français sont profondément attachés», défend le député LREM.

A lire aussi : 

 

 

Devenir des trésoreries en Val-de-Marne: Christian Favier alerte le ministre

Inquiétudes sur les fusions de services déconcentrés de l’Etat en Val-de-marne

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Budget, , Concertation, Finances, , LREM, , Service public

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi