Publicité
Publicité : Ordival 94
Education | Champigny-sur-Marne | 16/05
Réagir Par

Blocage total du collège Willy Ronis à Champigny-sur-Marne

Blocage total du collège Willy Ronis à Champigny-sur-Marne
Publicité

Depuis ce matin 7 heures, parents d’élèves et professeurs ont bloqué totalement l’accès au collège Willy Ronis de Champigny-sur-Marne pour protester contre le non remplacement de CPE absents et le nombre insuffisant d’assistants d’éducation alors que l’établissement accueille 800 élèves et que la situation s’est dégradée avec des problèmes récurrents de violences.  

Doté d’un nombre d’élèves important, le collège est en effet complexe à encadrer. «La configuration de l’établissement est difficile et un peu labyrinthique avec deux bâtiments, trois étages, des très longs couloirs, des coins et recoins, plusieurs accès. Avec l’équivalent de sept assistants d’éducation sur place, il n’est pas évident de surveiller partout», expose un professeur, représentant des élus au Conseil d’administration. Régulièrement, des problèmes sont donc remontés aux parents.  «Les élèves évoquent parfois des bagarres à l’heure de midi, des problèmes dans les toilettes, la pratique de jeux dangereux et même un cas de harcèlement sur une élève à qui des garçons viennent régulièrement lui dire qu’elle est moche. Nous demandons à la Dasen (Directrice académique départementale) d’avoir un vrai regard sur la situation. Il faut réagir dès maintenant», poursuit Odile Le Thies, déléguée parents d’élèves de la Peep.  «Un élève s’est retrouvé à l’hôpital puis en ITT (Interruption temporaire de travail) suite à une bagarre», relate à son tour une enseignante.

Au-delà du nombre d’assistants d’éducation que les professeurs considèrent comme insuffisant au vu de la complexité du lieu et du nombre d’élèves, ce qui a mis le feu aux poudres est le non remplacement des CPE.  «Durant une semaine avant les vacances de printemps, les deux CPE ont été absents simultanément et non remplacés», témoigne le professeur élu au CA. A la rentrée des vacances, l’une des deux CPE, contractuelle, s’est retrouvée sous forte pression alors que l’autre CPE est arrêté jusqu’à la fin de l’année puis elle a été mis en arrêt maladie également. Reste seul un CPE remplaçant pour tenir la vie scolaire. C’est dans ce contexte que parents et enseignants, après avoir exposé les problèmes à l’occasion d’une motion en Conseil d’administration et d’une rencontre avec la Dasen en février, ont décidé de bloquer le collège pour tirer la sonnette d’alarme.

Parents et enseignants réclament un troisième poste de CPE, et la présence effective de ces 3 CPE, ainsi que davantage d’assistants d’éducation (Assed) pour encadrer sereinement les 800 élèves. Les professeurs réclament 4 postes d’Assed supplémentaires.

Ce mardi 14 mai, les délégués parents de la Fcpe et de la Peep ont écrit à la Dasen pour exprimer ces revendications. Dans leur courrier, les parents ont également joint les motions du CA  de février réclamant un remplacement effectif d’enseignants qui étaient absents depuis deux mois, ainsi que la mise en oeuvre des différentes commissions d’établissement «face à la recrudescence des actes de violence et de harcèlement» qui leur ont été portés à connaissance.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Un commentaire pour Blocage total du collège Willy Ronis à Champigny-sur-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi