Environnement | Orly | 05/03
Réagir Par

Nouveau recours juridique contre le projet urbain du bois Grignon à Orly

Publicité

Deux semaines après la publication d'arrêtés préfectoraux autorisant le défrichement de 10% du bois Grignon, un espace naturel de 3 hectares,  avec la création de 50 logements, l'association Orly-Thiais-Grignon vient de déposer un recours en annulation devant le tribunal administratif de Melun.

Entre la mairie d’Orly et l’association, le dialogue reste impossible et l’on se dispute même sur le nom du litige, bois des roses pour la première et bois Grignon pour la seconde. Le projet a pourtant évolué. Au départ, la municipalité avait prévu un défrichement des deux tiers du bois et la création de 50 logements, d’une résidence pour personnes âgées, d’une voie et d’un parking de 187 places de stationnement. Mais devant l’opposition d’une partie de la population, l’avis très mitigé de l’autorité environnementale et le recours administratif de l’association Orly-Thiais-Grignon, la mairie a revu le projet à la baisse, proposant aux habitants de s’impliquer dans l’élaboration d’une nouvelle trame. «Le promoteur qui avait été choisi pour la résidence seniors craignait de prendre trop de retard à cause du recours et a abandonné le projet. La municipalité s’est donc saisie de cette opportunité pour modifier l’opération», explique-t-on au cabinet de la maire, Christine Janodet.

Le nouveau projet d’aménagement sanctuarise ainsi, soit 90% du bois sur 2,6 hectares. Il comprend la création d’un parc et la construction de 50 logements en bordure de l’espace naturel, sur un terrain moins boisé constitué d’anciens jardins familiaux. Une enquête publique a été lancée pour obtenir de la préfecture la création d’un nouveau secteur de renouvellement urbain dans cet espace situé en zone C du plan d’exposition au bruit de l’aéroport d’Orly et, malgré les observations et contributions des 200 adhérents de l’association Orly-Thiais-Grignon, le commissaire-enquêteur a émis un avis favorable. «L’objet de l’enquête portait sur l’exposition au bruit des avions et il a été démontré que la zone n’était pas concernée par les nuisances parce qu’elle n’était quasiment jamais survolée. A l’inverse, les opposants au projet ont surtout évoqué la question des espaces verts. Le commissaire-enquêteur a considéré que ces observations ne concernaient pas directement l’objet de l’enquête et ne les a pas retenues», rappelle-on au cabinet de la maire.

Considérant avoir été floués lors de l’enquête publique, les adhérents de l’association de protection du bois, eux, dénoncent la publication des deux arrêtés préfectoraux des 11 décembre 2018 et 13 février 2019, créant le secteur de renouvellement urbain sur le bois Grignon et autorisant le défrichement d’environ 10 % du bois. «Personne ne comprend que les pouvoirs publics peuvent rendre constructible un espace boisé qui à l’origine ne l’est pas, dans un environnement aussi dégradé que le nôtre. Plus ils parlent de citoyenneté et de démocratie participative, moins elle existe dans les faits. Le seul endroit où elle peut encore s’exercer est le tribunal administratif. C’est donc devant celui-ci que notre association entend obtenir l’annulation des deux arrêtés préfectoraux », annonce l’association. Raréfaction des espaces boisés en région parisienne, imperméabilisation des sols, risques d’inondation, entrave à la biodiversité, incohérences par rapport aux documents d’urbanisme… tels sont les arguments avancés par l’association pour qui aucun logement ne doit être construit dans le bois.

 

 

Voir les articles précédents sur le sujet

Enquête publique sur le devenir du bois Grignon à Orly

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Bois grignon, , enquête publique, Espaces verts, nature, , Thiais
6 commentaires pour Nouveau recours juridique contre le projet urbain du bois Grignon à Orly
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi