Bon plan | Val de Marne | 28/01
Réagir Par

Bon plan : places à gagner pour le festival de jazz Sons d’hiver

Publicité

Dans le cadre de notre partenariat avec le festival Sons d’hiver, 94 Citoyens vous propose des places à gagner pour quatre concerts. Voir détail ci-dessous.

Places offertes en priorité à nos abonnés payants. (Voir nos abonnements individuels, voir nos abonnements collectifs) Envoyer un mail à redaction@citoyens.com en précisant le spectacle.

6 février (mercredi), à 20h30 – Générateur (Gentilly)
Carte Blanche au Collectif Coax

Une soirée en forme de carte blanche où Julien Desprez, Antoine Viard et Yann Joussein, trois membres fondateurs du Collectif Coax, invitent le saxophoniste Peter Brötzmann (photo) et la percussionniste Lucie Antunes à les rejoindre sur scène. Coax est une coopérative créée en 2008, tournée vers les musiques expérimentales et performatives, et qui se veut l’écho de la génération « touche-à-tout ».

 

 

9 février (samedi), à 20h30 – Salle Jacques Brel (Fontenay-sous-Bois)
The Ex : 40th anniversary « Ethiopian night »

Pour fêter ses 40 ans d’activisme libertaire, The Ex partage la scène avec une palanquée d’artistes éthiopiens, de musiciens, danseurs et circassiens, adeptes des débordements de cadre et des embardées désordonnées. Une soirée d’improvisation, d’énergie et de mixité proposée par le quatuor néerlandais en compagnie de Fendika Group et Circus Debre.

20 février (mercredi), à 20h – Théâtre de Choisy-le-Roi (Choisy-le-Roi)
Naïssam Jalal, Ahmed El Attar et Nanda Mohammad //

La quête musicale de Naïssam Jalal varie de la méditation ample à de la franche exaltation. Les silences, que la flûtiste sème dans sa musique, seront autant de petits espaces poétiques confiés aux mots du poète égyptien contestataire Amal Donkol, dits par la comédienne syrienne Nanda Mohammad. Un projet inédit de création mis en scène par l’auteur et dramaturge égyptien Ahmed El Attar.

+ Nicole Mitchell : « Mandorla Awakening II : Emerging worlds »

Le Black Earth Ensemble puise sa force de la flûte de Nicole Mitchell, figure de proue du jazz à Chicago et une citoyenne engagée. Adepte des compositions labyrinthiques, des alliages fabuleux et des rêveries symphoniques entrecoupées de spoken word au cordeau, sa musique lorgne sur l’ancestral, cajole le matriarcat et flirte avec la science-fiction. Mandorla Awakening II, c’est une version féminine, black et afrofuturiste de la Complainte du progrès.

22 février (vendredi), à 20h – Maison des Arts (Créteil)
Eve Risser Red Desert Orchestra « Eurythmia » //

La pianiste Eve Risser, tête de pont de la nouvelle scène improvisée européenne, entrelace au sein du Red Desert Orchestra les pouvoirs de l’émotion et la puissance des images et des improvisations où chaque musicien se déplace en scène pour rebattre les cartes du son du groupe. Les traditions orales et un souci intime du monde réel sont au cœur de ce projet.

+ Steve Coleman « Natal Eclipse »

Auteur révolutionnaire du programme du M’Base, le saxophoniste Steve Coleman convoque les « compositions spontanées », théorisées par Charles Mingus au virage des années 50/60, pour établir son éclipse natale. Une déclinaison de la veine plus expérimentale de cet artiste et un exemple parfait de ce que la création abrite d’héritage.

A lire aussi :

Jazz en Val-de-Marne : les fils rouges du festival Sons d’hiver 2019

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi