Environnement | Champigny-sur-Marne | 01/07
Réagir Par

Champigny adopte un voeu contre l’extension de l’incinérateur de Créteil

Champigny adopte un voeu contre l’extension de l’incinérateur de Créteil © Atelier des paysages
Publicité

Le Conseil municipal de Champigny-sur-Marne qui se tenait le 26 juin a adopté à la majorité un vœu déposé par les élus de La France insoumise pour réclamer le gel de la construction d’un troisième four sur l’unité de valorisation énergétique située à Créteil.

Ci-dessous l’intégralité du voeu :

Considérant que le projet d’extension de l’unité de valorisation énergétique (incinérateur) de Créteil s’inscrit dans le cadre du renouvellement de délégation de service public du SMITDUVM (Syndicat Mixte Intercommunal de Traitement des Déchets Urbains du Val-de-Marne) auquel la ville de Champigny est adhérente, et qui a pour objet le traitement des déchets ménagers et assimilés apportés par ses membres ;

Considérant que les besoins de Champigny en matière de traitement des déchets sont satisfaits par la capacité de l’incinérateur actuel et que la quantité de production des déchets de la totalité des communes adhérentes au SMITDUVM a baissé de 2,1% en dix ans soit de moins 5,6% par habitant ;

 

 

Considérant que la Ville de Champigny serait particulièrement impactée puisque le projet présenté prévoit que le centre de transfert de Suez situé à Champigny récolte les déchets d’activités économiques (DAE) des villes environnantes de Fontenay-sous-Bois, Nogent-sur-Marne, Le Perreux-sur-Marne, Bry-sur-Marne, Villiers-sur-Marne, Le Plessis-Trévise, La Queue-en-Brie, Chennevières-sur-Marne, et que ces mêmes déchets soient ensuite emportés à Créteil, générant de ce fait une augmentation du trafic des poids lourds sur le périmètre de la commune de Champigny ;

Considérant que les rejets en CO2 produits par cette extension et l’augmentation de la circulation des poids lourds sont en contradiction avec les plans climat-air-énergie territorial de la Région, de la Métropole et du Territoire ;

Considérant que le Plan régional de prévention et de gestion des déchets (PRPGD) de la région Île de France sur lequel s’appuie les arguments développés par les promoteurs du projet privilégiant l’incinération des déchets ménagers n’a pas encore été adopté ;

Considérant que la règlementation européenne et la loi du 17 aout 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte visent par toutes les démarches utiles la réduction des déchets et que l’augmentation de la capacité de traitement de l’incinérateur d’environ 50% équivalant à ce projet soit 120 500 tonnes de plus par an, va à l’encontre de ces objectifs ;

Considérant que même si la recherche sur les conséquences de l’émission de composés issus de processus de combustions est encore émergente, plusieurs exemples récents (bisphénol, dioxine) démontrent son effet nocif sur le système hormonal même à très faible dose, avec le rejet de dangereux perturbateurs endocriniens et qu’en conséquence, le principe de précaution s’impose ;

Le conseil municipal de Champigny-sur-Marne :
Réaffirme sa volonté de réduire la production de déchets à la racine en favorisant par une démarche éducative et incitative le recyclage et le compostage sur le territoire de la commune et en diminuant l’usage des plastiques dans toutes les politiques publiques qu’elle mène ;
Réaffirme sa volonté de défendre l’intérêt des campinois et des campinoises au sein des différentes instances décisionnaires dans ce dossier ;
Réaffirme sa volonté d’agir pour améliorer la qualité de l’air en Île de France ;
Demande en conséquence, de geler l’implantation d’un troisième four dans l’unité de valorisation énergétique située à Créteil ;
S’engage à inscrire par une délibération ce sujet au conseil municipal du mois de septembre pour permettre à l’ensemble de ses membres de se prononcer sur ce dossier complexe en ayant l’ensemble des informations nécessaires ;
S’engage à organiser un débat public d’information voire une consultation citoyenne des habitants de Champigny sur la question ;

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi