Voeux | Charenton-le-Pont | 11/01
Réagir Par

Charenton-le-Pont inaugurera un centre multi-accueil Simone Veil en 2019

Publicité

C'est par un message militant en faveur des collectivités locales que le maire LR de Charenton-le-Pont, Hervé Gicquel, a démarré son discours de voeux ce lundi 7 janvier, dévoilant le pin's #macommunej’ytiens lancé par l'Association des maires de France (AMF).  Au programme de 2019: centre multi-accueil, pass parent solo, nouveaux logements, aide aux SDF, sport sur ordonnance...

Après l’ouverture de l’Ecole Anatole France en septembre 2018, le maire a annoncé l’agrandissement du centre multi-accueil du square Jules Noël à la rentrée de septembre 2019.  Des travaux d’un montant de 2,4 millions € qui permettront d’accueillir 10 berceaux supplémentaires pour un total de 40 places. Occasion également de rebaptiser la structure Simone Veil. Concernant les familles, le maire a rappel le lancement en décembre 2018 du Pass’Activités – Parent Solo, une nouvelle aide sous la forme de 10 bons par enfant (de 3 à 18 ans) pour faciliter l’accès à la culture et aux loisirs (cinéma, parcs d’attractions, musées, expositions, théâtre, concerts). « 100 foyers monoparentaux viennent d’en bénéficier en moins de 3 semaines sous conditions de ressources », a indiqué le maire. Une proposition qui s’inscrit dans le prolongement du Pass’Sport instauré en septembre 2016, qui bénéficie désormais à 600 familles. En matière de sport, l’élu entend aussi poursuivre l’initiative autour du sport sur ordonnance avec un objectif de toucher 50 personnes en 2019 alors que 47 000 € ont été obtenus auprès de la Conférence des Financeurs pour le développement d’actions physiques adaptées aux publics en Affection Longue Durée. « Un réseau se constitue en lien avec les médecins et les associations sportives locales. Un éducateur sportif municipal est mobilisé », a précisé le maire.

En matière de solidarité, l’édile a par ailleurs annoncé que la comme rejoindrait Vincennes et Saint-Mandé dans leur convention de partenariat avec la ville de Paris pour financer les dispositifs de soutien aux personnes sans domicile fixe dans le bois de Vincennes.

Concernant l’urbanisme, le maire a évoqué la requalification de l’îlot du quartier du Pont avec la construction, par le groupe Immobilière 3F, de 94 logements sociaux et intermédiaires complétés de commerces en rez-de-chaussée, dont la seconde phase débute. Et de citer aussi  plusieurs opérations de réhabilitation de résidences sociales, des résidences Victor Hugo/Schuman (256 logements) par I3F à plusieurs chantiers de la rue Victor Hugo par Emmaüs Habitat. « Ces travaux consistent à ravaler et isoler les façades et à rénover les pièces humides de chaque appartement. Ainsi, le chantier du 9 rue Victor Hugo qui comprend 28 logements familiaux devrait s’achever à la fin du 1er trimestre 2019 tandis que le 3 rue Victor Hugo abritant 107 logements sera livré au 3e trimestre de cette année. Parallèlement, ce même bailleur social lancera de nouvelles opérations de réhabilitations pour les immeubles 103 rue du Petit Château (84 logements) et 18 à 24 rue de l’Archevêché (95 logements)« , a détaillé le maire.  Plurial Novilia, une filiale du groupe Action Logement, débutera également en 2019 le développement d’une résidence de 53 logements dont 15 sociaux  au 5/7, rue Jean Pigeon.

 

 

En matière d’urbanisme, le projet charentonnais majeur de la décennie reste toutefois la requalification du secteur Charenton Bercy, qui a donné lieu en 2018 à un lauréat du concours Inventons le Métropole après la signature dès 2016 d’un CIN (Contrat d’intérêt national) avec l’Etat.  « Une opération majeure à l’échelle régionale avec l’émergence d’un éco-quartier connecté et durable portant sur 360 000 m² constructibles dont 72 500 m² pour des logements », a rappelé l’élu. Près d’un millier de logements dont 30 % de sociaux y verront le jour. Alors que cette opération qui doit recréer des liaisons entre les territoires de Paris et Charenton en prolongeant la rue Baron Leroy parisienne, et désenclaver le quartier charentonnais doit accueillir des milliers de m2 de bureaux et de logements, l’élu n’a pas manqué de rappeler l’importance de développer en parallèle les transports permettant d’accéder au site,  invitant « l’Etat, l’ensemble des partenaires financiers, économiques et institutionnels à se mobiliser fortement » aux côtés de la ville.

Voir ci-dessous la retransmission vidéo des voeux

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi