Initiative | Fontenay-sous-Bois | 10/01
Réagir Par

Classes transplantées et accueil du matin deviennent gratuits à Fontenay-sous-Bois

Classes transplantées et accueil du matin deviennent gratuits à Fontenay-sous-Bois © Catherine Clavery
Publicité

Aux voeux de Fontenay-sous-Bois ce mercredi 9 janvier, c'était encore un peu Noël. Au programme : trois annonces concernant les élèves et les retraités.

Concernant les élèves, le maire FG, Jean-Philippe Gautrais, a annoncé la gratuité totale, quelque soit les revenus des parents, dès cette année des 25 classes transplantées (classes vertes, classes de mer, classes de neige…) organisées chaque année dans les écoles de la ville, sous les applaudissements. Il a par ailleurs annoncé la gratuité, à partir de septembre, de l’accueil du matin, y compris le petit-déjeuner, pour les enfants dont les parents partent tôt au travail. « L’objectif est de proposer un bon petit déjeuner à tous les enfants, sans stigmatiser ceux qui paient, ceux qui ne paient pas« , motive-t-on à la ville. Coût de cette double proposition : 240 000 euros par an.

Concernant les retraités, le maire a annoncé la mise à disposition du pass plus solidarité retraités (un virement d’un montant total de 5000 euros) à 600 retraités supplémentaires Jusqu’à présent, ce pass solidarité était proposé aux retraités disposant d’un revenu inférieur à 1100 euros. Désormais, les retraités qui perçoivent jusqu’à 1380 euros pourront en bénéficier. « C’est au-dessus du revenu médian des retraités. Cela permet de permet de faire de la solidarité pour tous. Cela qui paie des impôts ne paie pas pour les autres », insiste-t-on au cabinet du maire. « L’éducation, la santé et la culture sont des produits de première nécessité« , a insisté le maire durant ses voeux.

Comment financer ces propositions ? « C’est tout simplement la hausse des rentrées fiscales liées aux entreprises qui se sont installées dans la ville que nous redistribuons aux habitants », répond la ville qui précise qu’il n’est pas question pour autant d’augmenter les impôts. Le nouveau campus de la Société générale rapporte en effet près de 900 000 euros de fiscalité par an, entre la taxe foncière et la quote-part de CFE reversée à la ville. Une dynamique qui devrait se poursuivre avec l’arrivée de la BNP et d’autres entreprises. « C’est un cercle vertueux qui contribue au développement économique et répond aux besoins des fontenaysiens. C’est aussi cette dynamique qui va nous permettre de financer le fonctionnement du théâtre« , détaille le cabinet du maire. Les travaux du théâtre devraient démarrer d’ici la fin 2019 et durer deux ans.

 

 

« Mon engagement auprès de vous s’inscrit dans le temps long« , a glissé le maire en concluant ses voeux…manière d’annoncer son intention de se présenter pour un nouveau mandat, en 2020. Voir ci-dessous le Facebook live des voeux.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Classes transplantées et accueil du matin deviennent gratuits à Fontenay-sous-Bois
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi