Mouvement social | Accueil Val de Marne (94) Alfortville | 03/07
Réagir Par

Contact pris entre la Préfecture et les sans papiers de Chronopost à Alfortville

Contact pris entre la Préfecture et les sans papiers de Chronopost à Alfortville © Solidaires 94
Publicité

Mardi matin, près de 200 manifestants ont occupé le parvis de l’hôtel de ville d’Alfortville alors que se déroulait une réunion au sujet des demandes de régularisation des employés sans-papiers de sous-traitants de Chronopost en présence d’un représentant de la préfecture, du député Luc Carvounas, du maire Michel Gerchinovitz et d’une délégation de travailleurs sans papiers.

Après trois semaine de mobilisation, les grévistes sans papiers de l’agence Chronopost d’Alfortville soutenus par le collectif des sans papiers de Vitry-sur-Seine, Solidaires 94 et Sud PTT ont obtenu l’organisation d’une première table ronde à l’hôtel de ville pour tenter de trouver une sortie de crise. Un rassemblement de soutien se tenait en parallèle à l’extérieur. Une délégation de travailleurs sans papiers grévistes, ainsi que des syndicalistes ont été invités à participer à cette réunion en présence d’un représentant de la préfecture ainsi que du député Luc Carvounas et du maire Michel Gerchinovitz. «Nous avons pu exposer la situation et l’exigence d’un règlement global pour la régularisation de l’ensemble des camarades concernés. Nous attendons dans les prochains jours un retour de la préfecture sur nos demandes», explique Solidaire 94. En parallèle, les manifestants vont poursuivre leurs actions. Ils distribuent des tracts devant devant les bureaux de Poste et stations de métro du département, font signer une pétition en ligne, et préparent un rassemblement le 9 juillet prochain à 16 heures devant le siège national de Chronopost dans le XIVe arrondissement de Paris.

Alfortville : les occupants de Chronopost priés de rester à l’extérieur du site

 

 

 

Occupation à Chronopost-Alfortville : le casse-tête du juge des référés

 

Chronopost Alfortville : travailleurs sans-papiers et journaliste au tribunal

 

Travailleurs sans-papiers de Chronopost à Alfortville : grève, soutiens et garde à vue

Alfortville : occupation de Chronopost par des sans-papiers en sous-traitance

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi