Manifestation | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 05/12/2019
Réagir Par

Val-de-Marne: les policiers rejoignent le mouvement social

Val-de-Marne: les policiers rejoignent le mouvement social © Facebook SGP Police Fo 94
Publicité

Contrôles allongés à l’aéroport d’Orly, service minimum… les policiers du Val-de-Marne ont aussi décidé de participer au mouvement social contre la réforme des retraites, à l’appel des syndicats Alliance, SGP Police Fo et Unsa. Une manifestation est organisée ce midi devant le siège de l’état major à Créteil.

«Nous obtenons une annuité gratuite tous les 5 ans de carrière, ce qui fait que sur une longue carrière, certains agents peuvent partir après 36 ans de service. Cela se justifie avec la pénibilité des horaires puisque nous travaillons en décalé, les weekends et jours fériés, et qu’à côté de cela nous sommes exposés à un risque létal, en service, mais aussi à l’extérieur. C’est aussi un avantage qui compense une faible évolution de nos revenus sur l’ensemble de nos carrières», défend Yoann Maras, représentant d’Alliance 94.

Chargés d’assurer le maintien de l’ordre notamment ce jeudi lors des manifestations dans tout le pays, les CRS du cantonnement de Pondorly, ont symboliquement mis casques et matraques à terre pour protester contre le risque de voir leur régime spécial supprimé. «C’est un avertissement. Ce n’est que le début de notre action. Nous ne voulons pas être les sacrifiés de cette réforme, d’autant que les gendarmes ont d’ores et déjà été assurés que l’on ne toucherait pas à leur régime. Pourquoi pas nous ?», poursuit le syndicaliste.

Au programme de ce jeudi, la police aux frontières à l’aéroport d’Orly a prévu une grève du zèle sur les contrôles d’identité avec comme risque, la formation de longues files d’attentes de passagers et des retards à l’embarquement. Dans les commissariats, les organisations syndicales ont donné comme consigne aux policiers de faire le strict nécessaire, les urgences surtout. Les agents ont été invités à se rassembler devant leurs commissariats et sont appelés à se rejoindre ce midi devant le siège de la direction territoriale de la sécurité publique à Créteil.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi