Publicité
Publicité: Jeux du Val de Marne - 1er au 16 Juin 2019
Logements | Saint-Maur-des-Fossés | 22/02
Réagir Par

Ils manifestent pour le droit au logement avec des couvertures de survie

Ils manifestent pour le droit au logement avec des couvertures de survie © Fb
Publicité

Enveloppés dans des couvertures de survie, une petite centaine de manifestants ont répondu à l'appel du collectif des associations unies pour le logement (CAU) en se retrouvant à Saint-Maur-des-Fossés jeudi soir devant la résidence fantôme de l'ancienne clinique Berthelot.

Plus d’un mois après le lancement du Grand débat national, les acteurs associatifs et militants du logement déplorent l’absence de discussion à ce sujet. « Il y a encore quelques jours, je participais à une réunion organisée par le député Descrozaille, et personne ne s’est exprimé sur cette thématique. A croire que ça n’intéresse personne ! », regrette un habitant de Saint-Maur. Pourtant, les chiffres démontrent que la question du logement est incontournable. En Île-de-France, il s’agit du premier poste de dépense des ménages et faute de place dans le parc social, les locataires s’orientent vers des logements privés aux loyers plus onéreux.

« Même si le logement est un sujet de préoccupation important pour les particuliers, l’opinion publique a du mal a s’en saisir parce que dès que l’on rentre dans le détail, cela dévient très technique », reconnaît Jean-Christophe Brelle, nouveau président de Solidarités nouvelles pour le Logement en Val-de-Marne. « Nous réclamons de grands changements en commençant déjà par recréer une ministère du logement et de l’habitat de plein exercice. Il faut d’un côté relancer des programmes de construction de logements sociaux pour répondre aux insuffisances actuelles et en parallèle, mettre en place l’encadrement des loyers pour protéger les particuliers obligés de se loger dans le privé. Enfin, et c’est l’objet de notre manifestation ici ce soir, il faut mobiliser le parc de logements vacants. A Saint-Maur, nous estimons qu’il existe 2500 logements vides. Il faudrait que la mairie ait une politique volontariste pour inviter les propriétaires à recourir aux dispositifs d’aides mis en place par l’État pour proposer leurs appartements et maisons à la location voire à recourir au droit de réquisition ! », ajoute-t-il.

Une petite centaine de participants appartenant à la ligue des droits de l’Homme, la confédération nationale pour le logement, le secours populaire, le secours catholique, l’union des familles laïques, les petits frères des pauvres, la société Saint-Vincent-de-Paul, les associations insertion service et parabole ainsi que plusieurs organisations syndicales se sont joints à ce rassemblement devant l’ancienne clinique Berthelot aujourd’hui transformée en immeuble de logements fantômes, suite à une procédure judiciaire entre le promoteur et les propriétaires.

 

 

Manifestation pour le logement devant un immeuble vide à Saint-Maur-des-Fossés

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi