Associations | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 20/03
Réagir Par

Handicap psychique à Créteil: Itinéraires et Rencontres fête ses 40 ans

Handicap psychique à Créteil: Itinéraires et Rencontres fête ses 40 ans
Publicité

« La petite maison », au 18 rue Juliette Savar, à Créteil, propose chaque jour des ateliers créatifs à destination des personnes souffrant de handicaps psychiques ou mentaux. L’association cherche à resocialiser et à redonner confiance en elles à ces personnes fragiles. Elle fêtera ses 40 ans à la fin mars.

Ils sont une vingtaine d’adultes à être attablés dans le local du Groupe d’Entraide Mutuelle (GEM) de Créteil, structure intégrée à l’association Itinéraires et Rencontres. L’association occupe un petit pavillon du quartier de Mont-Mesly. Dans une ambiance très conviviale, certains dessinent ou font des collages, d’autres jouent au scrabble. « Ça fait travailler les méninges ! » plaisante l’un des joueurs.  Ce lundi après-midi se passe « en autogestion », comme l’explique cette adhérente qui vient tous les jours depuis huit ans : « Aujourd’hui on est libre. Il n’y a pas d’encadrants. C’est pour apprendre aux gens à être plus autonomes ».

L’association Itinéraires et Rencontres compte 78 adhérents, âgés de 24 à 86 ans. Les membres viennent de l’ensemble du département. Tous souffrent de troubles psychiques ou mentaux, à des degrés divers.

« On ne s’ennuie jamais ici ! »

« Tous les jours on propose à nos adhérents des ateliers créatifs : mosaïque, couture, peinture, mandala… Mais aussi du loto, de la relaxation, du chant ou de la cuisine » explique Béatrice Barbier, la présidente d’Itinéraires et Rencontres. Cette retraitée était secrétaire de direction chez Renault. Bénévole aux Paralysés de France, elle a rejoint Itinéraires et Rencontres dans les années 1990, avant de prendre la tête de l’organisation en 2006.

Les portes de « La petite maison » sont ouvertes tous les jours. Les adhérents reçoivent le programme des activités au début de chaque mois. Certains viennent quotidiennement, d’autres une fois de temps en temps, pour suivre un atelier en particulier. Parallèlement, l’association organise une sortie mensuelle dans un musée en compagnie d’un conférencier. L’été, les adhérents font des pique-niques, des croisières sur la Seine et visitent même des châteaux.

« L’objectif n’est pas simplement de les occuper, c’est de les rendre responsables. On cherche à ce qu’ils aillent vers plus d’autonomie, qu’ils se resocialisent » explique Béatrice Barbier. Un pari réussi à entendre cet habitué, qui vient tous les lundis et les mercredis matin depuis 8 ans : « l’ambiance est bonne. On a créé beaucoup de liens » explique-il. « C’est très diversifié. On ne s’ennuie jamais ici ! » s’enthousiasme une adhérente. Elle vient depuis moins d’un an, sur les conseils de son médecin. « Et puis c’est bien de voir du monde ! » conclut-elle avec un large sourire.

Le handicap psychique : un tabou tenace

Itinéraires et Rencontres reçoit une subvention de l’ARS (agence régionale de santé), qui couvre les salaires, et des aides de la mairie de Créteil et du Conseil départemental. L’association tourne grâce à deux salariés et quatre bénévoles. Ponctuellement, des stagiaires et des services civiques viennent grossir les effectifs. Mais recruter du monde reste difficile, comme l’explique la présidente : « Pour avoir des bénévoles c’est difficile. C’est tabou. Dès qu’on parle de handicap psychique les gens ne se sauvent pas, mais presque… ».

Les adhérents souffrent de troubles variés : schizophrénie, bipolarité, autisme… Les encadrants doivent donc faire preuve d’une attention particulière : « Il faut être très vigilant, être à leur écoute. Ne surtout pas laisser s’installer un problème, entre eux, ou avec nous. Ça pourrait dégénérer » détaille Béatrice Barbier. « J’ai aussi un rôle d’assistante sociale, j’aide les familles à faire des démarches administratives. Beaucoup de nos adhérents ont des parents vieillissants » explique la présidente, qui siège dans de nombreuses structures locales liées au handicap ou aux questions sociales.

Pour ses quarante ans, l’association organise une fête à la salle Jean Cocteau (14, rue des Ecoles, Créteil). Elle se tiendra le samedi 23 mars de 15h à 19h30. La participation est de 3 euros pour les adhérents et de 6 euros pour les non adhérents. Des animations, une exposition, un buffet, une chorale, une performance du chanteur Tahar et un défilé de mode « tous différents » seront au programme.

A lire aussi  :

https://94.citoyens.com/2016/le-groupe-entraide-mutuelle-de-nogent-sur-marne-vante-lauto-gestion,14-06-2016.html

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags , association, , GEM, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi