Education | Créteil | 05/02
Réagir Par

Créteil : les élèves ont lancé la semaine olympique et paralympique

Créteil : les élèves ont lancé la semaine olympique et paralympique
Publicité

La semaine olympique et paralympique, organisée partout en France, était lancée ce lundi au stade Dominique-Duvauchelle de Créteil. 230 élèves cristoliens, du CM2 à la licence, ont participé, en présence de champions comme Tony Estanguet, président du comité d'organisation des jeux olympiques et paralympiques 2024, 

de sportifs de haut niveau comme Christine Arron, Mehdi Baala, Jimmy Vicaut, Dimitri Bascou (athlétisme), Ronan Labar (para-badminton), Lucas Mazur,  ainsi que de Thierry Terret, délégué ministériel aux Jeux olympiques et paralympiques 2024, Jean-Philippe Gatien, directeur des sports – Paris 2024, Joël Delplanque, président de la Fédération française de Handball, Patrice Gerges, directeur technique national de la Fédération française d’Athlétisme et du recteur de l’académie de Créteil, Daniel Auverlot. Alors que Paris s’apprête à accueillir les JOP dans cinq ans, la mobilisation s’amplifie autour de l’événement.

Sur la piste, une dizaine de jeunes tentent de se réchauffer en sautillant. Très vite, ils sont rejoints par des coureurs de tous âges, du CM2 jusqu’à l’équipe du rectorat. «On va courir un 2024 mètres en relais», explique Anaïs, 18 ans, en première années de STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives). Cynthia est élève en 3e au collège Albert Schweitzer de Créteil. «En classe on a parlé du handicap» raconte-t-elle. Malgré le froid mordant, sa copine Hafsa est contente d’être au stade « pour soutenir la section athlétisme du collège.». Leur professeure d’histoire géographie explique qu’elle va se servir de l’événement pour ses prochains cours d’éducation civique. On va « faire un travail sur l’égalité dans le sport. Il faut les faire réfléchir au sport comme réponse aux problèmes d’intégration dans la société. Il faut insister sur les valeurs du sport les plus républicaines.»   

Cette année, l’académie a lancée un programme de 24 actions pour resserrer les liens entre la pratique sportive et les apprentissages scolaires. «On peut étudier les forces physiques en jeu lorsqu’un coureur prend un virage par exemple, ou travailler sur l’histoire du sport, la géographie, et même la musique !» motive Jean-Marc Serfaty, délégué académique à l’action sportive.

 

 

Après avoir couru, les élèves sont invités à débattre avec les champions, les membres du rectorat et le président du comité d’organisation des jeux olympiques et paralympiques 2024. C’est «l’occasion d’insister sur les valeurs de l’olympisme auprès des jeunes tout en répondant à leurs questions», invite le recteur, Daniel Auverlot, qui a mouillé le maillot.

14 établissements labellisées Génération 2024 en Val-de-Marne

Au-delà de cette semaine, l’Éducation nationale a aussi labellisé un millier d’écoles «Génération 2024» pour développer les passerelles entre le monde scolaire et le mouvement sportif et encourager la pratique physique et sportive des jeunes. Dans le Val-de-Marne, treize écoles primaires ont été labellisées dont six à Sucy-en-Brie (Centre, Cité Verte, la Fosse Rouge, le Plateau, les Bruyères, les Noyers), quatre à Boissy-Saint-Léger (Jacques Prévert A et B et Jean Rostand A et B) et trois à Chevilly-Larue (Pasteur, Paul Bert A et Pierre Curie), ainsi que le lycée Hector Berlioz à Vincennes.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi