Transports | Créteil | 09/05
Réagir Par

Créteil – Villeneuve : l’enquête publique Câble A – Téléval déchaîne les passions

Publicité

Alors que l'enquête publique sur le projet de téléphérique Câble A - Téléval, qui doit relier Créteil à Villeneuve-Saint-Georges, s'achève ce samedi 11 mai, plus de 800 observations ont déjà été déposées en ligne, majoritairement très tranches.  

Rarement une enquête publique n’aura eu autant de succès. Depuis la fin mars, les commentaires réclamant une accélération du projet ou reprochant ses nuisances s’enchaînent à un rythme de plus en plus soutenu de plusieurs dizaines par jour, donnant l’impression d’un véritable match dont les commissaires enquêteurs devront compter les points. Ainsi, rien que cette journée du 8 mai, près de 30 remarques ont été déposées. Difficile de savoir si, sur ces plus de 800 posts, chacun n’a déposé qu’une seule contribution ou si des partisans de telle ou telle position n’ont pas bourré le site de l’enquête publique de dépositions.

«Je suis une dame âgée de bientôt 82 printemps et je n’ai jamais eu l’occasion d’aller au ski. En allant à la mairie, hier j’ai vu ce papier informant d’un projet de téléphérique à Brevannes. J’ai été étonnée et ravie de découvrir un tel projet.  Je vais enfin pouvoir aller à Créteil pour faire mes courses, aller à la MAC et au cinéma sans utiliser les bus souvent pleins ou pas assez nombreux en journée.  J’ai vu en plus que je pourrais utiliser ma carte améthyste comme pour le bus ou le métro. Quelle idée géniale !  J’espère que j’aurais l’occasion de l’emprunter, ça me donnera quelques drôles de sensations, moi qui est toujours voulu prendre de la hauteur pour voir la ville de haut.  Vive le câble A- televal !», se réjouit une mamie, première commentatrice de ce jeudi matin. «Le Téléval me permettra de rejoindre Paris au plus vite et d’écourter mon trajet. Ce sera le seul moyen pour ne pas se sentir totalement isolé dans la foret et oublié par les transports en commun», abonde un autre. Plusieurs élus, collectivités et associations ont aussi déposé leur avis favorable. «C’est le seul projet crédible pour améliorer les déplacements dans ce secteur. Beaucoup de retard a déjà été pris dans la phase d’études. Il faut désormais concrétiser cette ligne dans les meilleurs délais. Pour mémoire, à Brest, le transport par câble a été mise en service moins de 2 ans après l’enquête publique», insiste la Fnaut Ile-de-France, qui représente les usagers des transports publics. Alors que le député de la 2ème circonscription (qui comprend notamment Créteil) Jean-François MBaye (LREM), approuve le projet mais veut aussi prendre en considération l’association des Sarrazins, considérant qu’«On ne peut être contre un projet qui va désenclaver les territoires mais que le tracé du projet proposé par l’association des Sarrazins mérite d’être étudié et pris en compte», et que  «Tout ne peut pas être fait dans la précipitation», Laurent Saint-Martin, député LREM de la 3ème circonscription (Villeneuve-Saint-Georges, plateau briard…), vient d’apporter son soutien officiel franc et massif dans la dernière ligne droite, insistant sur le fait qu’il s’agit de «la seule alternative propre et durable aux problèmes de déplacement qui touchent le Sud Val-de-Marne» et qualifiant de fake news les commentaires indiquant que le téléphérique passera à 8 mètres des habitations. «C’est faux, la plus petite distance qui sera observée entre les bâtiments et le câble sera de 15 mètres, au niveau de l’immeuble Effidis», insiste le parlementaire. De son côté, Frédéric Descrozaille, député LREM de la 1ère circonscription (qui comprend également une partie de Créteil mais pas celle qui accueillera le téléphérique), indique être pleinement favorable à ce projet de transport, facteur de désenclavement, tout en comprenant les réserves du député de la circonscription accueillant le quartier des Sarrazins. «Il est normal qu’il soit à l’écoute des préoccupations des habitants de sa circonscription», indique l’élu.

Ce jeudi 9 mai, la sénatrice Laurence Cohen, sénatrice PCF a laissé une longue contribution pour motiver son soutien au projet, insistant sur les compensations que ce projet doit apporter aux inégalités dont souffre le territoire et rappelant que le projet a fait l’objet très tôt d’un temps d’échanges avec les habitantes et les habitants. «Dès 2013, des réunions publiques ont été organisées dans les quatre communes concernées et elles ont permis de mieux orienter les études. Ce temps d’échanges de 2013 comme la concertation de 2016 ont d’ailleurs enregistré 88 à 93% d’avis favorables. La participation exceptionnelle à l’enquête publique en cours démontre tout l’engouement pour cette ligne de transports qui deviendra, j’en suis convaincue, une véritable ligne de vie.»

 

 

«Non au Téléval! Non aux nuisances!!! Non aux cabines proches de nos balcons et de nos fenêtres!», avance en revanche un autre habitant. «Non au téléphérique trop cher, très moche et sans l’accord des riverains ça ce n’est plus possible au 21ème siècle. En attente d’une autre solution plus raisonnable et écologique» «Le téléphérique défigure le paysage, à la différence de transports en communs terrestres ou souterrains.» «Non au téléphérique, projet nuisible et inutile!», renchérissent d’autres commentateurs.

«Un registre pollué par les Sarrasins  Voilà la vraie pollution qui dévalorise le quartier  Vivement la déclaration d’utilité publique du Téléval ! Marre des égoïsmes immobiliers», s’agace un participant.

Parmi les quelques remarques qui ne sont pas 100% pour ou 100% contre, une entreprise (sans doute Valéo) fait part de ses préoccupations de confidentialité par rapport au centre de recherche qu’elle compte installer d’ici à  2021 rue Daniel Costantini. «La nature de nos développement doit rester confidentiels, dans ce domaine très compétitif. Le passage de cabines à proximité immédiate ou au-dessus de notre site mettrait en péril les règles de confidentialité imposées par nos clients. Et pourrait également empêcher l’extension de notre bâtiment prévue par la suite», prévient l’entreprise.

Sur la dernière centaine de commentaires, environ 60% sont favorables au projet et 40% contre. L’enquête publique s’achève ce samedi 11 mai, le temps peut-être d’atteindre le millier de contributions ?

Voir article détaillé sur le projet et les modalités de participation à l’enquête publique
Voir la page dédiée aux commentaires sur le site de l’enquête publique

A lire aussi :

Nouveau happening en faveur du téléphérique Câble A – Téléval

Câble A Téléval: à Créteil, l’association des Sarrazins reste opposée au téléphérique

Enquête publique: Câble A Téléval, 1er téléphérique d’Ile-de-France

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

16 commentaires pour Créteil – Villeneuve : l’enquête publique Câble A – Téléval déchaîne les passions
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi