Accident | Saint-Maurice | 18/06
Réagir Par

Deux noyades dont une mortelle en Val-de-Marne

Deux noyades dont une mortelle en Val-de-Marne © operation-sequana-2016-plage-bleue-
Publicité

En quelques heures ce dimanche après-midi, deux jeunes garçons se sont noyés dans les eaux du Val-de-Marne. A Saint-Maurice, un plongeur d'une douzaine d'année a trouvé la mort dans la Marne tandis qu'à Valenton, un enfant de sept ans est toujours dans un état préoccupant après s'être noyé dans le plan d'eau du parc de la Plage Bleue.

Il faisait beau ce dimanche et l’envie de piquer une tête en a pris plus d’un, avec malheureusement des conséquences dramatiques. A Saint-Maurice, c’est depuis les quai qui longe le canal de Saint-Maur qu’un jeune ado d’une douzaine d’années a plongé sans remonter. Le temps que ses amis alertent les secours et que les pompiers parviennent à le trouver et le remonter, le jeune collégien sera resté plus d’un quart d’heure sous l’eau. Les pompiers tentent de le réanimer. «Une fois que le SMUR de l’hôpital Henri-Mondor est arrivé sur place, nous avons pris le relais et continué d’assurer des manœuvres de réanimation pendant plus d’une heure mais le patient est malheureusement décédé sur place», explique le SAMU 94. Le maire de Saint-Maurice, Igor Semo, a fait part de ses condoléances à la famille et indiqué que la principale du collège de la ville où il était scolarisé allait activer une cellule de soutien psychologique ce lundi. Une heure après ce drame, une autre noyade avait lieu cette fois sur le plan d’eau du parc départemental de la Plage Bleue à Valenton. Un homme est parvenu à ramener sur la rive un enfant de sept ans qui a été pris en charge par les pompiers ainsi que les agents du SMUR de Mondor. Il a pu être réanimé et a ensuite été orienté vers les urgences de l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges dans un état préoccupant.

18 baignades mortelles en Ile-de-France en 2018

Cruelle ironie, le siège de Santé Publique France qui publie chaque année son enquête sur les noyades intervenus au cour de la période estivale se trouve dans le quartier du Val d’Osne, à Saint-Maurice, tout près du lieu où le jeune adolescent à perdu la vie ce dimanche. Durant l’été 2018, 58 baignades accidentelles ont été dénombrées en Île-de-France dont 18 mortelles.

La Préfecture du Val-de-Marne rappelle que la baignade est interdite. Plusieurs arrêtés préfectoraux pris entre les années 70 et le début des années 2000 interdit de se baigner dans la Marne, la Seine et les retenues d’eau du département.

 

 

Guide des bonnes pratiques pour se baigner sans danger

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi