Décès | Bonneuil-sur-Marne | 25/02
Réagir Par

Disparition de l’ancien maire de Bonneuil-sur-Marne, Bernard Yiwanne

Disparition de l’ancien maire de Bonneuil-sur-Marne, Bernard Yiwanne © Ville de Bonneuil-sur-Marne
Publicité

Bernard Ywanne, maire PCF de Bonneuil-sur-Marne de 1971 à 2004, et maire honoraire de la ville, est décédé ce vendredi 22 février 2019 à l'âge de 94 ans.

«Né le 27 décembre 1924, Monsieur Ywanne, jeune enseignant, est venu s’installer à Bonneuil en 1956 et devient l’instituteur de la ville, rappelle Patrick Douet, maire de la ville, dans un communiqué. Le 8 mars 1959, il entre au Conseil municipal de Bonneuil-sur-Marne, sur la liste d’Henri Arlès. Par la suite, il devient rapidement le 1er adjoint d’Henri Arlès avant de devenir le maire de notre ville le 26 mars 1971. Il sera réélu jusqu’en 2004 où il me transmet sa responsabilité de maire. En plus de son mandat de maire, il a eu comme mandat électif celui de Conseiller général à partir de 1979 jusqu’en 1998. Bernard Ywanne a été militant du Parti Communiste Français dès son plus jeune âge, Parti dans lequel il a occupé plusieurs responsabilités. Il a marqué notre ville de son empreinte durant plusieurs décennies. Il a été un de ces maires bâtisseurs qui ont transformé leur ville en mettant l’accent notamment sur la construction et le développement des services publics et des logements décents pour les habitants. Notre ville lui doit un héritage conséquent», lui rend hommage le maire de Bonneuil.

Obsèques le jeudi 28 février

Les drapeaux de la ville ont été mis en berne et des registres de condoléances ont été ouverts en mairie et dans d’autres lieux municipaux. Les obsèques auront lieu ce jeudi 28 février, à 15h30, au cimetière de Bonneuil.

«Conseiller général honoraire du Val-de-Marne, maire honoraire de Bonneuil-sur-Marne, Bernard Ywane a témoigné d’un engagement sans faille au service des habitants de sa commune et du Val-de-Marne. Communiste, maire bâtisseur et humaniste, il a contribué au développement de Bonneuil avec une attention forte aux équipements publics de qualité, au logement et à l’emploi pour tous. Elu municipal en 1959 puis maire de 1971 à 2004, son action marque à jamais le visage de Bonneuil. En 1999, il sera fait Chevalier de la Légion d’honneur des mains de Michel Germa (ndlr, l’ancien président du Conseil départemental). Sa convivialité, sa détermination et sa grande générosité resteront dans ma mémoire. Je présente, au nom du Conseil départemental du Val-de-Marne, mes sincères condoléances à sa famille, à ses proches et aux Bonneuillois», lui rend également hommage, Christian Favier, président du Conseil départemental.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi