Grands projets | Arcueil | 27/06
Réagir Par

Ecotone à Arcueil: promesse de vente signée avec Phalsbourg

Ecotone à Arcueil: promesse de vente signée avec Phalsbourg
Publicité

Alors qu'un certain nombre de projets flamboyants d'Inventons la Métropole 1 sont au point mort, le colossal programme Ecotone d'Arcueil, ce grand rocher de verre et de végétal surplombant la confluence autoroutière A6a-A6b pouvait laisser circonspect quant à sa capacité à aller au bout.

D’autant que le précédent projet imaginé sur place, City Zen parc, avait fait long feu. Ce jeudi 27 juin a démontré le contraire avec la signature bien concrète de la promesse de vente entre le président de compagnie de Phalsbourg, Philippe Journo, et le directeur de la Sadev94 (aménageur du site), Jean-Pierre Nourrisson, pour réaliser un programme mixte de 81 870 m2 de surface de plancher sur la zac du Coteau. De quoi réjouir le maire d’Arcueil Christian Métairie et le patron de la Métropole du Grand Paris Patrick Ollier, tous deux présents pour cet acte symbolique.

Dessiné par plusieurs équipes d’architectes dont Duncan Lewis Architecture, OXO, Parc Architectes, Triptyque Architectes et Atelier Georges, le projet s’inspire des formes et des propriétés du vivant à commencer par la conception organique des volumes. Il se composera de deux corps de bâtiment en structure bois reliés entre eux par deux passerelles. A l’intérieur : un pôle tertiaire de 65 000 m² avec des commerces de proximité, un pôle restauration, un pôle santé et un pôle sportif, un hôtel, une résidence pour les chercheurs et les jeunes actifs, ainsi qu’une crèche de 40 berceaux.

Le permis de construire devrait être déposé au cours du premier trimestre 2020. La livraison d’Écotone est prévue courant 2024 année de la mise en service du prolongement de la ligne 14 du métro.

 

 

Lire aussi : 

Ecotone : le projet écolo d’Arcueil qui efface City Zen parc

Inventons la métropole 1: un tiers des projets au point mort en Val-de-Marne

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi