Politique | Val de Marne | 19/05
Réagir Par

Elections européennes 2019 : clivages et convergences

Publicité

Depuis quelques jours, cartes électorales et professions de foi des listes se présentant aux élections européennes 2019 arrivent dans les foyers, par la Poste. Dans l'enveloppe, seules 12 listes sur 34 ont fourni des documents de propagande pour se présenter.

Pour les autres, il est possible d’accéder aux professions de foi sur Internet, sur le site du ministère de l’Intérieur.

Concernant les 12 listes documentées dans les courriers envoyés aux citoyens (LREM-MD, RN, LR, LFI, EELV, PS-PP, PCF, G, LO, DLF, UDI, UPR), les clivages principaux concernent le rapport aux frontières, entre par exemple les listes qui souhaitent rétablir des frontières, s’opposent à tout nouvel élargissement de l’Union européenne et veulent empêcher l’arrivée de nouveaux migrants, et celles qui plaident pour la mise en place d’une politique du droit d’asile. De même, les accords de libre échange et la politique de défense européenne divisent aussi.  L’autre point de clivage est sociétal, avec des listes qui proposent d’instaurer un droit à l’avortement au niveau européen, d’autres qui mettent l’accent sur les « valeurs » et les « racines judéo-chrétiennes » de l’Europe.

La politique économique, sociale et environnementale, semble, sur le papier, faire davantage consensus. La majorité des listes plaident ainsi pour un Smic européen, même si chacune l’envisage avec ses propres modalités. Quasi-toutes remettent en question la directive sur les travailleurs détachés et proposent de réserver une partie des marchés publics aux entreprises locales.  Le développement d’Erasmus semble aussi faire consensus. Quant à l’environnement, aucune liste n’a omis de formuler des propositions.

 

 

Ci-dessous un bref récapitulatif des arguments présentés dans les professions de foi arrivées dans les boites aux lettres. Pour se faire une idée de manière exhaustive, rendez-vous sur le site du ministère de l’Intérieur.

LFI Smic européen, fin des travailleurs détachés, fin de l’ouverture à la concurrence du rail, sortir des accords de libre-échange, service public de prise en charge des personnes âgées. Sortir de l’Otan et construire des partenariats bilatéraux. Sortir des pesticides, développer l’agriculture paysanne, 100% d’énergie renouvelable en 2050.

LREM Conditionner les fonds européens au respect de l’état de droit.  Tripler Erasmus, créer 20 université européennes. Construction d’une politique européenne d’asile et mise en place de 10 000 gares frontières. Création d’une banque du climat, sortir du glyphosate d’ici 2021, taxe carbone sur les produits importés et le transport aérien. Instauration d’un salaire minimum « décent », réforme des travailleurs détachés, création d’un AOP artisanat, revoir la politique de la concurrence pour éviter des situations comme le refus de la fusion Astom-Siemens. Armée européenne. Taxation des géants du numérique

UDI Réserver 25% des marchés aux PME européennes Augmenter la Pac de 3 milliards € Imposer des taux mini et maxi et rapprocher les niveaux de protection sociale Bâtir une défense européenne Créer un FBI et un parquet européen, un corps de garde-côtes et une cyber-armée Instaurer un droit de propriété sur les données. Commission européenne élue. Référendum citoyen européen Plan européen contre le plastique. Taxe sur les transactions financières, les produits importés polluants et les visas touristiques.

PS-Place publique – ND – PRG Droit européen à l’avortement. Erasmus pour tous de 16 à 25 ans. Création d’une opération Mare Nostrum européenne, réforme du droit d’asile et création d’un office européen de l’asile; Plan d’investissement permis par la fin de la règle des 3% de déficit pour « exception écologique » Moratoire sur les accords de libre-échange, Smic européen d’au moins 65% du salaire médian. Interdiction marché européen aux entreprises qui ne respectent pas les exigences sociales. Taux de TVA réduit pour l’agriculture bio ISF vert, taxe sur les transactions financières Partage des moyens de défense et d’opérations extérieures

DLF Instauration du RIC Contrôle des frontières, blocage de l’immigration, expulsion des clandestins, exigence de 5 années de travail avant toute aide sociale Suppression directive travailleurs détachés, préférence économique européenne, maintien services publics Circuits courts Limitation des normes Fin des subventions à la Turquie

Lutte ouvrière Lutte contre la capitalisme, salaire minimum européen. Droit à l’IVG.

PCF – République et socialisme – Gauche Européenne Développement du rail, plan de rénovation thermique Salaire minimum 60% salaire moyen et égalité hommes-femmes, clause de non régression sociale, développement des services publics, clause de proximité dans les marchés publics. Nouvelle politique agricole avec revenu garanti. Prélèvement à la source sur les profits des entreprises, interdiction des paradis fiscaux en Europe. Limitation du salaire du président de la Commission et interdiction de travailler dans une banque ou une multinationale 7 ans après un mandat européen.

UPR La principale revendication de l’UPR est de sortir de l’Union européenne.

Génération.S Défense des libertés (IVG, manifestations, presse, circulation, manifestation) Investissement de 500 milliards € par an pour la politique environnement. Smic européen. Lutte contre l’évasion fiscale, impôt sur la fortune

Rassemblement national Défense de l’identité et des « valeurs de civilisation » Rétablissement des frontières Interdiction d’importations de produits sans normes sanitaires et environnementales Priorité aux entreprises et travailleurs français Souveraineté alimentaire Refus du « racket fiscal » et de « l’impôt européen »

Les Républicains – Centristes – NC Double frontière. Refus de nouvel élargissement. Barrière « écologique » pour lutter contre le dumping des produits importés lointains. Réservation de 50% des marchés publics aux acteurs locaux. Stabilisation du budget de la politique agricole et harmonisation des normes. Développement de la couverture mobile et internet des territoires. Diminution du nombre de normes, politique de projets comme la recherche commune contre Alzheimer. Nouvel Erasmus scolaire, apprenti, étudiant. Inscription des « racines judéo-chrétiennes » dans les traités. Interdiction de la GPA.

EELV – AEI – Régions et peuples solidaires Droit de vote à 16 ans, allocation jeunesse directe Politique d’accueil « digne » Protectionnisme « vert », création d’emplois non délocalisables, lutte inégalités salariales hommes – femmes. Développement d’une politique agricole 100% bio. Favoriser la restauration collective végétarienne pour limiter l’exploitation animale. Lutte contre les paradis fiscaux.

A lire aussi :

Elections européennes : débat pluraliste à Nogent-sur-Marne

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , avec comme tags Elections européennes 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi