Environnement | Val de Marne | 19/02
Réagir Par

Etat de catastrophe naturelle : Laurent Lafon interpelle le gouvernement

Etat de catastrophe naturelle : Laurent Lafon interpelle le gouvernement
Publicité

Alors que la sécheresse et la réhydratation des sols qui ont sévi de juin à octobre 2018 ont donné lieu à des demandes de reconnaissance d’état de catastrophe naturelle par les villes de Sucy-en-Brie, Arcueil, L’Haÿ-les-Roses, Villecresnes,

Limeil-Brévannes, Mandres-les-Roses, Fresnes, Marolles-en-Brie, La Queue-en-Brie et Boissy-Saint-Léger, le sénateur UDI Laurent Lafon a écrit au ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, ainsi qu’à Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, pour “ les assurer de la plus haute importance des dossiers qui leur sont soumis.” La décision finale appartiendra à la Commission Interministérielle chargée d’examiner toutes les demandes communales.

Le parlementaire indique également avoir engagé une discussion avec le Gouvernement pour rendre la procédure de reconnaissance plus lisible et efficace. “En effet, au fil des catastrophes naturelles qui ont touché le Val-de-Marne, il apparaît que le système mis en place pour reconnaître l’état de catastrophe naturelle et permettre ainsi aux personnes sinistrées d’être indemnisées le plus efficacement possible révèle trop souvent une absence de clarté et pose la question de la fragilité juridique de son fonctionnement”, indique l’élu.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi