Festival | Accueil Val de Marne (94) Fontenay-sous-Bois | 11/12/2019
Réagir Par

Festival Les Aventuriers à Fontenay-sous-Bois : un anniversaire exceptionnel

Festival Les Aventuriers à Fontenay-sous-Bois : un anniversaire exceptionnel

Créé pour faire découvrir de jeunes artistes, le festival de musiques actuelles Les Aventuriers de Fontenay-sou-Bois fête sa 15e édition depuis 2005, année de sa résurrection après sept ans de dormance.

En 1993, lorsqu’il émerge sous sa première forme, Les Aventuriers attire d’abord les amateurs de rock et de punk. Aventurier, à l’époque il fallait l’être : aussi bien pour braver le froid de décembre pour aller « headbanger » en banlieue, que pour installer sa gratte et ses amplis avec son groupe dans ce coin reculé. Le festival tire aussi son nom de son principe fondateur, celui de mettre en avant des jeunes talents.

Cet évènement en apparence confidentiel a pourtant vu défiler une pléthore d’artistes. Plus de 200 rien qu’après son « revival » de 2005, sous l’impulsion de son parrain d’alors, l’ancien batteur du groupe Téléphone Richard Kolinka. Bashung, Jean-Louis Aubert, Raphael, Louise Attaque, -M-, La Grande Sophie, Miossec (pour l’une de ses premières dates), Daniel Darc ou encore Cali comptent parmi ceux qui ont foulé les planches des scènes de la salle Jacques Brel et de l’Espace culturel Gérard Philippe à Fontenay-sous-Bois.

Depuis la première édition, le spectre musical s’est étendu. Hip hop, soul, techno, électro, pop sont aussi au rendez-vous : la programmatrice Myriam Roque n’est pas sectaire. Mais l’impératif de nouveauté a perduré. « En moyenne, un artiste sur deux a sorti son premier album ou EP dans l’année, explique Myriam Roque. Nous privilégions les artistes autoproduits ou issus de labels indépendants. »

Un line-up féminin et international

SOOM T (alias Sumati Bhardwaj) de SOOM T & The Stone Monks.

Au programme de cette semaine de concerts du 11 au 20 décembre, de nombreuses artistes internationales. Le mercredi 11, La Dame Blanche fusionnera nueva cumbia directement importée de Cuba et musiques urbaines, juste avant la performance du groupe écossais de reggae, hip hop et soul SOOM T & The Stone Monks. Le vendredi 13, la kenyane Muthoni Drummer Queen et son afro-rap-pop partagera la scène avec la rapeuse et hip-hopeuse Dope Saint Jude venue d’Afrique du Sud. Également au rendez-vous mardi 17, la franco-vénézuélienne La Chica, et sa pop moderne, alliant hip-hop et rythmes sud-américains. Elle précédera la Française Suzanne, davantage calée sur l’électro.

Les DJs Fraicheur et Leonard de Leonard

Le rock garage n’est pas en reste, avec une soirée dédiée le jeudi 12 réunissant les formations françaises Normcore et Bryan’s Magic Tears, et Totorro & Friends pour le post rock. La techno se voit attribuer le samedi 14 : se succèderont les très internationaux La Fraicheur et Leonard de Leonard, Irène Diesel, et un DJ set de Djedjotronic. Le même soir, Estelle Meyer donnera un concert gratuit à la médiathèque Louis Aragon.

Le post punk sera représenté par Rendez vous, qui joueront mercredi 18 après le groupe de pop rock français MNNQNS.

Le groupe français de post punk Rendez vous

A l’occasion de cette édition anniversaire, un livre inédit retrace d’ailleurs l’histoire du festival. Le journaliste musical Éric Tandy animera une table-ronde autour de l’ouvrage le samedi 14 décembre.

La solidarité comme valeur clef

Surtout, la soirée de clôture « Kolinka & Friends » du vendredi 20 décembre s’annonce exceptionnelle. Pour l’instant Cali, le mythique groupe de rock Mademoiselle K et l’artiste franco-libanais Bachar Mar-Khalifé ont confirmé leur présence. Trois autres artistes devraient les rejoindre. Les bénéfices du concert seront reversés à des associations caritatives.

Chaque édition est en effet l’occasion aussi de sensibiliser les 1500 festivaliers qui s’y « aventurent » autour de valeurs de solidarité, d’écologie et de citoyenneté. Les salles de concerts abriteront les stands d’organisations comme SOS Homophobie, Femmes Solidaires, l’association La Cloche, basée sur le micro-dons, ou le Collectif Fontenay Diversité.

Dans ce même esprit de solidarité et d’écologie, une navette gratuite permettra de rejoindre le festival depuis Nation et de rentrer sur Paris.

Richard Kolinka

Selon la salle, comptez entre 0 et 28€ la place, avec un tarif moyen de 12€ à l’Espace culturel Gérard Philippe, 8€ pour les moins de 25 ans.

Pour tout renseignement : 01 71 33 53 35 ou www.fontenayenscenes.fr

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi