Publicité
Publicité : Ordival 94
Entreprendre | Fontenay-sous-Bois | 27/06
Réagir Par

Fontenay-sous-Bois: des ateliers pour aider les chômeurs à créer leur entreprise

Fontenay-sous-Bois: des ateliers pour aider les chômeurs à créer leur entreprise
Publicité

Ce mardi, la ville de Fontenay-sous-Bois a signé une convention avec Pôle emploi pour accompagner les chômeurs dans leur projet de création d’entreprise. Dans certains quartiers de la ville, le taux de chômage frise les 20%.

Depuis deux ans environ, la mairie de Fontenay-sous-Bois organise, à raison d’un jour et demi par mois, des ateliers à destination des demandeurs d’emplois. Par petits groupes de 5 à 10 personnes en moyenne, ils sont accompagnés dans leurs projets de création d’entreprise. Environ 150 personnes ont bénéficié de ce dispositif depuis sa création.

Pour les futurs entrepreneurs, les démarches sont en effet complexes. «C’est de plus en plus compliqué de s’y retrouver. C’est beaucoup plus dur qu’on ne le croit. Il y a des pièges, il faut les connaître avant de se lancer» commente Nathalie Chapelle, responsable du développement économique à la mairie de Fontenay-sous-Bois. Les ateliers offrent des conseils d’orientation sur la durée, mais aussi une expertise technique.

En fonction des profils et des projets, les demandeurs d’emplois sont orientés par la mairie vers le Pôle emploi ou l’inverse. «Avec la convention, on vient formaliser un partenariat déjà installé. C’est important d’avoir ces relais-là, on est dans la complémentarité» explique Marie-Pierre Chazal, directrice de l’agence locale pôle emploi de Fontenay.

Un chômage variant du simple au triple selon les quartiers

Jean-Philippe Gautrais, maire FG de Fontenay-sous-Bois, insiste de son côté sur l’importance de politiques ciblées alors que le taux de chômage est très contrasté d’un quartier à l’autre. Les chiffres du chômage révèlent en effet une fracture territoriale très nette. En 2015, selon l’Insee, le taux de chômage des quartiers du sud de la ville gravitait autour de la moyenne nationale de l’époque (10%), oscillant entre 7 et 12%.  En revanche ceux du nord connaissaient des taux de chômage bien plus importants, allant de 17 à 21%.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi