Environnement | Accueil Val de Marne (94) Grand Paris | 01/04/2019
Réagir Par

Grand Paris: pollution moyenne persistante aux particules fines

Grand Paris: pollution moyenne persistante aux particules fines © Airparif

Depuis le 19 mars, à l’exception de deux jours les 25 et 26 mars, l’agglomération parisienne est plongée dans le jaune, la couleur utilisée par  Airparif, l’observatoire régional de la pollution de l’air, pour qualifier une pollution moyenne, par opposition au vert (faible) et à l’orange et au rouge (élevée et très élevée).

Si Airparif voit jaune depuis près de 15 jours, c’est essentiellement en raison de la pollution aux particules fines, qui pénètrent facilement dans les bronches. Les 20, 22 et 28 mars, ce taux de particule a même frôlé l’orange. La pollution au dioxyde d’azote est également sortie du vert 5 jours de suite à partir du 19 mars puis à nouveau trois jours à la fin du mois. Ce 2 avril devait encore être dans le jaune selon les prévisions mais la situation s’est améliorée et ce mardi matin, l’indicateur était repassé au vert.

Tableau d’Airparif résumant le niveau de pollution par polluant dans l’agglomération parisienne sur les 30 derniers jours.

A lire aussi : 

Pollution de l’air dans les écoles et crèches du Val-de-Marne

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags Airparif, pollution
Un commentaire pour Grand Paris: pollution moyenne persistante aux particules fines
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi