Education | Accueil Val de Marne (94) Champigny-sur-Marne | 04/06
Réagir Par

Grève pour la vie scolaire au collège Ronis de Champigny-sur-Marne

Grève pour la vie scolaire au collège Ronis de Champigny-sur-Marne
Publicité

Après un blocage du collège Willy Ronis le 16 mai pour dénoncer l’insuffisance de postes vie scolaire pour encadrer les 800 élèves, un nouveau mouvement de grève concernant 36 personnels (profs et vie scolaire) a eu lieu ce lundi pour réclamer la réalisation d’une enquête sur le climat scolaire avant la fin de l’année scolaire.  Le collège est situé en réseau d’éducation prioritaire.

 «La totalité de la vie scolaire, une vingtaine de professeurs, deux représentants des fédérations de parents d’élèves (FCPE et PEEP) ainsi que des élus de la mairie, se sont réunis en salle des syndicats et des associations de Champigny-sur-Marne afin de faire entendre leur voix, collectivement. Suite au blocage du 16 Mai, un représentant de la Dasen avait été dépêché au collège pour annoncer la visite de L’IA IPR EVS (comprendre : Inspecteur d’Académie – Inspecteur pédagogique régional – Etablissements et vie scolaire) la semaine suivante, le 21 mai pour une rencontre avec la vie scolaire, puis une délégation d’élus du collège. Durant cette entrevue, la Vie scolaire a pu s’exprimer sur les importants dysfonctionnements organisationnels, et les besoins nécessaires en moyens humains de ce collège de plus de 800 élèves dont une filière Segpa (section d’enseignement général et professionnel adapté) et une classe d’Ulis (Unité localisée pour l’inclusion scolaire accueillant des élèves atteints de troubles des fonctions cognitives ou mentales) surveillés par au mieux 7 Assed (Assistants d’éducation)», indiquent les personnels grévistes qui reconnaissent que des réponses ont été apportées après cet échange.

A quand l’enquête sur le climat scolaire ?

Les personnels n’ont en revanche pas eu gain de cause sur l’enquête de climat scolaire demandée par les enseignants plus de trois mois auparavant  lors d’une audience à la direction académique. Celle-ci devrait bien avoir lieu mais pas avant le mois d’octobre 2019, soit après le début de la prochaine rentrée scolaire.  «Cette enquête de climat scolaire ayant pour but d’analyser pour ensuite résorber certains dysfonctionnement au sein du collège n’interviendra donc que sur l’année scolaire suivant la demande qui a été faite à partir du 27 novembre en Conseil d’administration, lors des questions diverses», s’agacent les personnels.  «En ce sens, les enseignants sont en colère et ne sont pas satisfaits puisqu’ils ils ont émis plusieurs signaux d’alarme qui n’ont pas été entendus et ont été ignorés jusqu’à ce que des actions impactant massivement l’établissement doivent être menées, le paralysant du même coup. (…) Les enseignants veulent être entendus pour l’année scolaire en cours», déclarent les grévistes qui ont été en délégation à la Direction académique ce lundi après-midi.

De son côté, la direction académique a fait savoir qu’une délégation serait reçue la semaine prochaine.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi