Décès | Accueil Val de Marne (94) Vitry-sur-Seine | 30/07
Réagir Par

Hommage après la disparition d’Alain Audoubert, ancien maire de Vitry-sur-Seine

Hommage après la disparition d’Alain Audoubert, ancien maire de Vitry-sur-Seine © Twitter Mairie de Vitry-sur-Seine
Publicité

Alain Audoubert, maire de Vitry-sur-Seine de 1996 à 2015 est décédé ce lundi 29 juillet dans l’incendie de son appartement. Depuis l’annonce de sa tragique disparition, à l’âge de 75 ans, les hommages d’élus et de citoyens se succèdent. Un registre de condoléances a été ouvert à l’hôtel de ville.

Un incendie s’est déclaré en début d’après-midi ce lundi 29 juillet dans l’appartement où résidait Alain Audoubert, au 8e étage d’un bâtiment situé rue Charles Fourier. Malgré l’intervention des pompiers, l’ancien maire de Vitry-sur-Seine n’a pu être secouru à temps. Les causes du sinistre restent pour l’instant inconnues. Dès la nouvelle de son décès, de nombreux élus ont souhaité saluer sa mémoire. C’est son successeur à la mairie de Vitry-sur-Seine, Jean-Claude Kennedy qui a réagi le premier. «Je viens d’apprendre avec stupéfaction et une profonde tristesse le décès d’Alain Audoubert. Il est décédé dans des conditions dramatiques lors d’un incendie dans son appartement. Alain Audoubert a été un grand maire, et était un grand homme. Militant communiste dès le plus jeune âge, militant de toujours pour la paix, la justice sociale et le service public, Alain Audoubert a été de tous les combats pour sa ville, pour les Vitriotes et les Vitriots».

Le président du conseil départemental du Val-de-Marne, Christian Favier s’est également joint à ses témoignages. «Je garde en souvenir sa personnalité attachante, son esprit vif et visionnaire qui ont tant apporté à Vitry-sur-Seine. Je tiens à saluer son inlassable action pour aider les plus fragiles et son engagement pour la culture et la Paix, combats qu’il partageait avec son épouse Monique, disparue en 2015».

L’association des élus communistes et républicains du Val-de-Marne est revenue sur le parcours de cet instituteur qui s’est d’abord impliqué dans le militantisme avant de devenir conseiller municipal de Vitry-sur-Seine en 1971. «Il était un élu engagé pour sa ville et ses quartiers populaires, qu’il a servi avec affection et passion et dans lequel il est resté vivre. Il impulsa des politiques municipales ambitieuses en défendant avec ardeur le service public pour faire de sa ville un espace de solidarité et de justice sociale face à un monde où résonne la précarité mis en place par les politiques néo-libérales. Maire visionnaire et bâtisseur, Alain Audoubert a mené de grandes batailles pour faire de Vitry-sur-Seine, une ville accessible à toutes et tous, agréable à vivre et bien desservie par les transports en commun. C’est en grande partie grâce à sa détermination que les habitant.e.s de Vitry-sur-seine auront accès à deux stations de la ligne 15 du métro dans leur commune».

Mais les marques de sympathies ne se sont pas limitées à sa famille politique. Ainsi, le député socialiste de la circonscription Luc Carvounas ou encore le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie ont salué son action de maire. Un registre de condoléances a été ouvert à l’hôtel de ville et de nombreux Vitriots s’y sont déplacés pour coucher sur le papier des marques de sympathie pour Alain Audoubert et ses proches.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags , Communiste, , Maire,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi