Logements | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 08/11
Réagir Par

Immeuble évacué à Créteil Mont-Mesly : l’expertise judiciaire démarre mardi

Immeuble évacué à Créteil Mont-Mesly : l’expertise judiciaire démarre mardi © Fb
Publicité

Saisi par une requête en urgence du maire de Créteil, le juge des référés du tribunal administratif de Melun vient de nommer un expert judiciaire pour évaluer la dangerosité du sinistre découvert sur la façade de l’immeuble. Le sort de la vingtaine de locataires évacués dépend des résultats de ces constations qui vont démarrer ce mardi et pourraient prendre plusieurs jours.

Depuis que la mairie de Créteil a pris son arrêté municipal ce lundi, des barrières interdisent l’accès à la partie nord-est de l’immeuble d’habitation situé rue Paul Cézanne, dans le quartier du Mont-Mesly. Le périmètre est surveillé par la présence d’un agent de la municipalité.

Quelques riverains s’arrêtent avec curiosité devant une foreuse qui a travaillé toute la journée. «Je sais pas trop ce qu’il se passe mais pour qu’ils aient agi aussi rapidement, c’est que ça doit être grave. Je pense à ces voisins qui ont été évacués. C’est difficile de partir très rapidement de chez soi pour aller vivre à l’hôtel», commente, peu rassuré un retraité en train de promener son chien.

La machine fonctionne depuis le début de la semaine près du pignon sur lequel a été découvert une large fissure. Une première batterie de sondages à 6 mètres de profondeur n’a rien donné. «Entre temps, nous avons passé une caméra dans tous les réseaux du périmètre, le pluvial, l’assainissement, le chauffage urbain ainsi que l’arrosage municipal. Nous n’avons pas trouvé de fuite. Cela permet d’éliminer des hypothèses mais ça ne nous permet toujours pas de déterminer la cause de ce problème», explique le maire de Créteil, Laurent Cathala.

 

 

Depuis ce vendredi, et l’extension du périmètre au bâtiment situé au 5 avenue Kennedy, dans les caves duquel une fissure a également été découverte, une nouvelle batterie de sondages est en cours à 30 mètres de profondeurs. L’entreprise mandatée est à la recherche d’excavations, des poches qui auraient pu se former entraînant des mouvements du sol.

«L’entreprise va travailler tout le week-end. Ainsi, lorsque l’expert judiciaire nommé par le tribunal administratif viendra sur place ce mardi pour effectuer ses constatations, il disposera de davantage d’informations», poursuit l’édile.

Une visite auprès des sinistrés ce samedi

Parmi les proches des locataires hébergés à l’hôtel, certains s’inquiètent que cette situation ne s’éternise. «Ils voient bien qu’ils ne sont pas chez eux. Ils sont déprimés et sont démunis face au peu d’information. Combien de temps vont-ils devoir rester ici ? Est-ce qu’ils seront relogés si jamais ils ne pouvaient pas y retourner ?», s’interroge la fille d’un résident.

Les sinistrés auront l’occasion de poser leurs questions à Laurent Cathala, absent le week-end dernier lors de l’évacuation, qui a décidé de se rendre ce samedi auprès des locataires pour leur témoigner son soutien et répondre à leurs interrogations.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags , Fissure logement, , , société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi