Immobilier | Villejuif | 27/01
Réagir Par

Immobilier biotech : pourquoi Perelis-Orox a choisi Villejuif

Publicité

Fonds d’investissement immobilier dédié aux sciences de la vie, Perelis hésitait entre Paris et Lyon pour investir : il a choisi Villejuif, en Val-de-Marne. Ce mercredi 23 janvier  à l'occasion des voeux de la CCI du Val-de-Marne, Jean-Marc Tissot, consultant pour ce fonds, en a expliqué les raisons à l'occasion d'une table-ronde sur le foisonnement des projets d'investissements dans le département, accélérés par l'arrivée du Grand Paris Express.

Le 19  mars 2018, la Sadev 94 et Linkcity Ile-de-France signaient la promesse de vente du premier macro-lot mixte de la ZAC Campus Grand Parc à Villejuif. Parmi les 22 000 m² de surface de plancher prévue,   7000 m2 étaient dédiés à des laboratoires de recherche en biotechnologie, sous la forme d’un immeuble qui sera développé par Perelis (Pan European Real Estate Life Science). Ce fonds immobilier a été développé par Orox Asset Management – spécialiste de l’investissement immobilier filiale du groupe suisse Edmond de Rotshchild, et Perelis Advisors,un  groupe de professionnels impliqués dans des bio-clusters. « Nous constituons, à l’échelle européenne, un portefeuille de bâtiments dédiés aux sciences de la vie et adaptés aux besoins de l’Académie (hôpitaux, universités et centre de recherche publique), des Grandes Entreprises et des Start-Up. En effet, nous sommes convaincus que la cohabitation et l’interaction de ces trois pôles du secteur sont fondamentales pour créer des écosystèmes modernes et efficaces. Naturellement, en termes de localisation, paramètre essentiel de l’immobilier, nos investissements se concentrent sur des sites de premier plan le plus souvent situés autour d’infrastructures académiques en fort développement et soutenues par les autorités locales et nationales​​​​​​​​​​« , se décrit le fonds sur son site Internet.

Dans ce contexte, le choix de Villejuif n’a pas relevé du hasard mais d’une étude précise de la part de l’investisseur. « Nous recherchions un grand centre hospitalier universitaire et avons regardé Paris et Lyon. Nous avons trouvé une pépite : l’IGR (Institut Gustave Roussy, centre européen de lutte contre le cancer). Nous sommes positionnés sur un marché de niche et Villejuif a répondu en tous points à nos attentes avec à la fois des infrastructures immobilières nombreuses, à commencer par Gustave Roussy mais aussi Paul Brousse et l’hôpital Bicêtre pas loin, mais aussi la pépinière d’entreprises Villejuif Biopark (installée par la CCI en 2011), et bien-sûr l’arrivée prochaine du métro Grand Paris Express« , a détaillé Jean-Marc Tissot, consultant pour le fonds.

« Quand j’ai été élu président de la CCI du Val-de-Marne, personne ne croyait à la pépinière Villejuif Biopark et l’on m’a dit – Ce sera ton échec! » s’est souvenu Gérard Delmas, rappelant que le secteur de la santé fait partie des forces du département.

 

 

Lire : Les entreprises de santé du Val-de-Marne en quête de locaux

Au-delà de l’infrastructure scientifique et économique, le consultant a également insisté sur l’aspect multifonctionnel du site, qui développe aussi des logements et commerces. « A Boston, les gens veulent travailler dans des villes », a pointé le consultant. « Nous travaillons en collaboration avec les collectivités car il est important d’être investi dans un lieu. »

Le bâtiment, qui sera déployé sur 7000 m2, accueillera des bureaux et des laboratoires, et devrait être opérationnel d’ici l’automne 2021 et accueillera des entreprises actives dans les sciences de la vie. Voir sur leur site.

A lire aussi : 

Le Grand Paris Express rend la banlieue sexy aux investisseurs

La Sadev 94 met en vente un nouveau lot tertiaire du Campus Grand Parc de Villejuif

 

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Immobilier biotech : pourquoi Perelis-Orox a choisi Villejuif
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi