Publicité
Publicité : Ordival 94
Société | Choisy-le-Roi | 27/03
Réagir Par

Incendie de Choisy-le-Roi: Axa revoit à la baisse son geste pour les sinistrés

Incendie de Choisy-le-Roi: Axa revoit à la baisse son geste pour les sinistrés © Fb
Publicité

Axa s’est engagé au début de l’année à couvrir les frais de relogement des sinistrés de la dalle de Choisy-le-Roi qui n’étaient plus remboursés par leurs assurances personnelles. Des experts ont chiffré la valeur locative moyenne des appartements à 15 euros du mètre carré. Une estimation insuffisante pour couvrir les dépenses de relogement de certains sinistrés.

A l’approche de la date anniversaire du violent incendie sous la dalle de Choisy qui a coûté la vie au jeune pompier Jonathan Lassus-David et privé 67 ménages de logement, l’assureur Axa a pris la décision de soutenir les copropriétaires occupants en leur versant une indemnité correspondant à la perte d’usage de leur appartement bien que l’expertise en cours n’ait toujours pas permis de déterminer les responsabilités de chacun. Alors que la plupart des contrats d’assurance personnelle des copropriétaires ne couvraient leurs frais de relogement que pendant un an, la décision d’Axa était venue apporter une bouffée d’oxygène à des sinistrés s’imaginant ruinés.

«Pour pouvoir verser cette indemnité correspondant à la perte d’usage, nous devions nous appuyer sur la valeur à dire des experts et de la surface du logement. Des experts indépendants ont été mandatés par chaque assureur concerné par la procédure judiciaire en cours, en vue d’en suivre le déroulé et de participer aux opérations de chiffrage. En date du 24 janvier 2019, ces experts ont chiffré la valeur locative moyenne des appartements à 15 euros par m2 et par mois», indique l’assureur.

«Je vous mets au défi de trouver un endroit à Choisy-le-Roi où le mètre carré est à 15 euros !» ironise Ludivine, une habitante. La kinésithérapeute a fait les calculs. «L’expert de mon assurance avait fixé la valeur de la perte d’usage, sans les charges, à 1200 euros. A présent, si j’applique la valeur d’Axa à la surface de notre appartement, je tombe à 765 euros. Cela ne paiera pas tous les frais de notre second logement. Pour moi, ils reviennent sur les engagements qu’ils avaient pris auprès de nous.»

Pour Marie-Claire, propriétaire d’un logement de taille identique à celui de Ludivine, l’assureur a décidé de tirer les indemnisations au plus bas. «J’ai passé beaucoup de temps à aller dans les agences immobilières dont les estimations oscillaient entre 18 et 20 euros le mètre carré. Le syndic a décidé du jour au lendemain de changer d’expert. Au départ c’était l’Apec et il nous semblait que l’expert était prêt à aligner la valeur de la perte d’usage à la hausse. Le nouveau calcul est très aléatoire et ne prend pas en compte la grande diversité des gammes de logement de la résidence qui vont du studio au grand appartement familial. Cette situation est exaspérante. Nous allons être contraints d’accepter ce protocole.» Dernier motif de colère des sinistrés, la demande de l’assureur d’une attestation notariée de propriété. «Ils demandent des papiers et encore des papiers et cela n’est pas toujours gratuit alors qu’ils ont déjà le moyen de savoir qui est propriétaire puisque c’est le syndic de la résidence», soupire Marie-Claire.

L’assureur Axa rappelle également que son intervention «s’exerce pour « le compte de qui il appartiendra ».Ces sommes seront en effet dues par les responsables du sinistre et de leurs assureurs lorsqu’ils ils auront été identifiés.»

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Choisy-le-Roi, dalle de Choisy, , Incendie mortel, logement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi