Education | Ivry-sur-Seine | 19/03
Réagir Par

Ivry-sur-Seine : l’école Rosalind Franklin se mobilise pour son statut REP

Publicité

(Mise à jour 22 mars : les parents organisent une journée école fantôme aujourd'hui. Des élus seront présents. La députée Mathilde Panot a notamment annoncé sa présence.) Ouverte en 2014 à Ivry-sur-Seine, l'école primaire Rosalind Franklin devrait dépendre du collège Assia Djebar, construit dans la zac d'Ivry Confluences pour ouvrir à la rentrée 2015. En raison d'une pollution au mercure liée à l'ancienne activité du site, une fabrique de lampes, l'ouverture a toutefois été retardée.

Le collège, dont la dépollution est toujours en cours, n’ouvrira toujours pas à la rentrée de septembre 2019, mais au plus tôt en septembre 2020. En parallèle de la dépollution, une action contentieuse est en cours entre le maître d’ouvrage du collège, le Conseil départemental, et les anciens propriétaires du terrain. En attendant, l’école Rosalind Franklin dépend du collège Molière, classé en Réseau d’éducation prioritaire, comme les autres collèges du quartier. L’école, en revanche, n’a pas été classée REP, dans l’attente d’un statut officiel de rattachement. Etant donné que les autres écoles du quartier étaient classées REP , l’école a toutefois bénéficié d’une attention particulière de la part de la direction académique en termes d’effectifs par classe, inférieurs à ceux d’une école classique. Cette attention ne peut toutefois aller jusqu’au dédoublement des CP et des CE1, comme le permettrait un véritable statut de REP. Une injustice pour les parents d’élèves qui ont lancé une pétition en ligne sur Change.org (près de 400 signatures à 9h ce mardi) pour réclamer officiellement le statut REP.

Voir la pétition

«L’école maternelle et primaire Rosalind Franklin, ouverte en 2014, relève avec exigence le défi de l’éducation dans un quartier en plein renouveau, mais marqué par le mal-logement et les difficultés sociales, économiques et culturelles. Pourtant, le soutien qu’elle reçoit à ce titre, notamment par le biais du dispositif RASED (Réseau d’Aide Spécialisé aux Elèves en Difficulté), est continuellement menacé, dénoncent les parents d’élèves. La politique de dédoublement des classes de CP et CE1 situées en REP, portée par le gouvernement, est unanimement saluée par tous ceux qu’elle concerne : quoi de mieux par exemple, pour des élèves et des enseignants, que de travailler ensemble à 12 élèves par classe? Cette politique n’est malheureusement pas près de franchir les portes de l’École Rosalind Franklin d’Ivry sur Seine, qui l’attend pourtant avec espoir et impatience. L’équipe enseignante actuelle est volontaire, pour ne pas dire exemplaire ; mais elle est au bord de l’épuisement. Or, au fil de l’avancée du projet Ivry Confluences, la population d’Ivry Port augmente continuellement, accroissant la pression sur notre école : l’effectif moyen prévu en CP pour la rentrée 2019 est de 29 élèves par classe! L’incertitude autour du collège Assia Djebar pèse lourd dans la situation de notre école ; mais cette incertitude se retrouve à avoir bon dos, et sert maintenant à justifier ad aeternam la surcharge progressive des classes ; c’est à nos yeux inacceptable. Nous voulons garantir l’accès de tous les enfants de notre quartier à ce que l’école publique peut leur donner de meilleur : l’école Rosalind Franklin doit donc, à la rentrée 2019, conserver les moyens qui l’aident à remplir sa mission. De plus, elle est confrontée aux mêmes difficultés que ses voisines ; elle doit donc être dotée des mêmes outils pour y faire face : c’est pour cela que nous réclamons d’urgence son classement en REP.» 

En plus de leur pétition, les parents ont prévu d’organiser une journée d’action ce vendredi 22 mars, à partir de 8h30. «Nous héritons d’un collège fantôme ; faudra-t-il une école fantôme le 22 mars pour être vus, entendus et écoutés?», préviennent les parents.

Du côté de la direction académique, on rappelle que l’attention particulière a été maintenue avec la présence d’un enseignant supplémentaire dans le cadre du dispositif Plus de maîtres que de classe et un taux d’encadrement proche de celui des écoles en REP. Impossible en revanche de procéder au dédoublement des classes de CP et CE1 sans statut officiel.

Au niveau national, la refonte de la carte de l’éducation prioritaire est désormais programmée pour la rentrée 2020.

 

 

Lire à ce sujet :

L’éducation prioritaire au coeur des enjeux de la carte scolaire en Val-de-Marne

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags , Ivry-sur-Seine, parents d'élèves, pétition, pollution,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi